MONESTAY DE CHAZERON François Amable de

Catégorie: Portraits
Année : 1696

 

*P.454

Âge du modèle : 38 ans

Huile sur toile
dimensions inconnues [à mi-corps]
Localisation actuelle inconnue.

Historique :

Paiement inscrit aux livres de comptes en 1696 pour 280 livres (ms. 624, f° 12 : « Mons[ieu]r le marquis de Chaseron »).

Bibliographie :

Hulst/2, p. 163 ; Roman, 1919, p. 51 [Henri de La Rochefoucault (1659-1698)] ; Cochon, 1971, p. 33, 306 ; 2003/2, cat. I, n°406 [identification erronée du modèle comme possiblement François de Monestay, le père] ; Perreau, 2013, cat. P.454, p. 121 [François Amable de Monestay, le fils] ; James-Sarazin, 2016, II, cat. *P.481, p. 161 [reprise de notre proposition].

Œuvres en rapport :

Plutôt que François de Monestay, marquis de Chazeron (1617-1697), peint par Rigaud en 1688 [*P.136], il faut voir à notre sens ici le portrait de son fils, François-Amable (1658-1719), qui devint marquis de Chazeron en 1697 à la mort de son père. Notre modèle commanda probablement son portrait à l'occasion de sa promotion comme brigadier des armées du roi en cette même année 1696. Il opta sans doute pour un buste en armure, peut-être orné du ruban rouge de l’ordre militaire de Saint-Louis depuis 1695 dont il était chevalier depuis l'année précédente. 

Monestay avait débuté sa carrière à la suite de son père, au service des armées du roi. Capitaine de cavalerie en 1676; enseigne aux gardes du corps en 1690, il fut fait lieutenant l'année suivante après s'être ilustré à la bataille de Leuze avant de participer à celles de Steinkerque (1692) et de Neerwinden (1693).

Poser une question à propos de cette oeuvre
Autoportrait de Hyacinthe Rigaud. Coll. musée d’art Hyacinthe Rigaud / Ville de Perpignan © Pascale Marchesan / Service photo ville de Perpignan