ANONYME

Catégorie: Portraits
Année : 1698

 

P.sup.20

Huile sur toile ovale
H.93,5 ; L. 74.5 cm
Collection particulière 

Inscr. au dos :

à gauche : au château de // La Briche. // en Beauce
à droite : Etienne Chrétien // de St Pol // né en 1682 devint // Capitaine des  // dragons

Historique :

Peint aux alentours de 1698-1700 ; anciennement au cjâteau de La Briche à Saint-Sulpice de Favière ; collection privée.

Œuvres en rapport : 

  • 1. Huile sur toile ovale. H. 80 ; L. 62 cm. Amiens, anc. coll Tillette d’Acheux ; vente Paris, hôtel Drouot, Coutau-Begarie, 27 novembre 2015, lot 134 ; acquis à la vente par l’actuel collectionneur ; Nîmes, collection particulière. Au dos, sur le chassis en bas, une ancienne étiquette à demi arrachée : « Portrait de Philippe de Cour[cillon] / [Marqu]is de Dangeau (1628-17[20]) / [p]ar Hyacinthe Rigaud 1659 [-1743] / Ce […] portrait qui paraît avoir été peint / vers 1686 [sic], provient de la collection / de mosieur Tillette d’Acheux / membre de la Société des Antiquaires de Picardie ».

Bibliographie :

Pour la copie vendue en 2015 : Perreau, « Hyacinthe Rigaud, chroniques des ventes 2015, dernière partie », [en ligne], 14 mars 2016, http://hyacinthe-rigaud.over-blog.com ; 2013 (2016), cat. P.564b ; pour la version en collection privée : James-Sarazin, 2016, II, cat. P.293, p. 104.

Descriptif :

Ce portrait d’homme en buste, pris de face, les épaules légèrement tournées vers la gauche de la composition emprunte une pose assez récurrente chez Rigaud. La cravate de dentelle, nouée simplement autour du cou du modèle, retombe de manière naturelle dans l’ouverture d’une veste de brocard, elle même recouverte d’un ample manteau de velours gris-bleu dont les plis ont été brossés très largement. Un cordon rouge portant la croix de l’ordre militaire de Saint Louis semble avoir été rajouté ultérieurement de manière un peu gauche. L’homme semble âgé d’une cinquantaine d’année et bien qu’anciennement identifié par Tillette d’Acheux comme portrait du marquis de Dangeau, (comme l'indique l'étiquette conservée au dos), on ne peut soutenir cette hypothèse. Bien que les deux personnages aient partagé un certain embompoint ainsi qu’une perruque imposante, Dangeau avait une pilosité très brune alors que notre modèle est visiblement plus blond. La position des yeux, celle du nez est également assez différente.

L'inscription présente au dos de la version en collection privée indique de manière anachronique Etienne Chrétien de Saint Pol qui ne peut être retenu puisqu'il naquit en 1718 et mourut en 1801. Compte tenu de la datation du portrait, en style comme en technique, il faudrait remonter plus vraisemblablement à la seconde génération avant, soit le grand-père du modèle supposé. Nous aurions affaire à Louis de Saint Pol (1645-1735), seigneur de La Briche. Mais la fonction de ce personnage, comme capitaine au régiment de Piémont, cadre mal avec le vêtement civil de celui représenté, tout comme l'âge qu'il aurait eu : 53 ans. 

 

Poser une question à propos de cette oeuvre
Autoportrait de Hyacinthe Rigaud. Coll. musée d’art Hyacinthe Rigaud / Ville de Perpignan © Pascale Marchesan / Service photo ville de Perpignan