OLIVIER Monsieur

Catégorie: Portraits
Année : 1691

 

*P.247

Âge du modèle : 48 ans

Huile sur toile
Dimensions inconnues [buste]
Localisation actuelle inconnue.

Historique :

Paiement inscrit aux livres de comptes en 1691 pour 117 livres et 10 sols (ms. 624, f° 6 v° : « Mons[ieu]r Olivier »).

Bibliographie :

Roman, 1919, p. 27 [f] ; Beghain, 2011, p. 95 (cité) ; Perreau, 2013, cat. *P.247, p. 93 ; James-Sarazin, 2016, II, cat. *P.248, p. 90, « Monsieur d'Olivier ou d'Ollivier » (2003/2, cat. I, n°215 [David d'Olivier (?-1722)]).

Descriptif  :

Roman proposait David Olivier (v.1670-1747), protestant converti, banquier à Lyon, échevin de cette ville en 1735 et 1736. Nous pensions en 2013 qu'il fallait plutôt opter pour David I d’Ollivier (1643-1722), comte de Sénozan (1710), banquier à Lyon, échevin de 1696 à 1698. Cepdendant, comme le relève James-Sarazin en 2016, le rédacteur des comptes de Rigaud, et contrairement aux autres occurences du catalogue de l'artiste, n'a pas précisé ici que le présent modèle ait été originaire de Lyon.

On pourrait donc également évoquer le nom de Jean Olivier (1659-1742), greffier en chef, ancien et alternatif du bureau des finances de Bordeaux qui se marie justement en 1691 avec Elise Videau. Cet évènement, constituait bien souvent le prétexte à la confection d'un portrait et ce, bien que l'inventaire du modèle ne mentionne qu'une seule effigie de Jean Olivier, celle probable peinte par Jean Ranc en 1715.

Poser une question à propos de cette oeuvre
Autoportrait de Hyacinthe Rigaud. Coll. musée d’art Hyacinthe Rigaud / Ville de Perpignan © Pascale Marchesan / Service photo ville de Perpignan