BIELKE Carl Gustav

Catégorie: Portraits
Année : 1710

 

PC.1103

Âge du modèle : 27 ans

Huile sur toile
H. 135 ; L. 106 cm
Herlösa, château (slott) Övedskloster.

Historique :

Mentionné au titre des travaux de 1710.

Bibliographie :

Roman, 1919, p. 156 (?) ; Granberg, 1911, I, p. 23, n° 86 (« à la taille un large ruban jaune, ondoyant ») ; Perreau, 2013, cat. P.1103, p. 223 ; James-Sarazin, 2016, II, cat. P.1153, p. 384.

Œuvres en rapport :

  • 1. Huile sur toile, par Olof Arenius d'après Rigaud, H. 80 ; L. 64 cm. Collection particulière (vente Stockholm’s Auktionsverk, 25 novembre 1997, lot 1023).
  • 2. Huile sur toile [en buste] d'après Rigaud. H. 78 ; L. 63,5 cm. Ancienne collection du baron Bennets ; sa vente, Bukowski, 15 mars 1883 ; Djurgården (Stockholm), musée Nordique (Nordiska museet). Inv. NM.0034982 [attribué à Nicolas de Largillierre]. Version inconnue de James-Sarazin. Dans un cartouche en bas du cadre : « Carl Gustaf Bjelke grefve till Sahlstad President i Kungl. Stats.Contoiret Riddare och Commendör af Kungl Majts Orden ». L'œuvre est un pendant d'un portrait de la comtesse de Bielke, en buste, conservé dans la même institution [PC.1104-4].

Copies et travaux :

  • 1710 : Bailleul reçoit 50 livres pour avoir « habillé le comte de Bielk, toile de 4lt » (ms. 625, f° 27).

Carl-Gustaf Bielke (1683-1754) fut gouverneur des Västernorrland (Suède) de 1727 à 1739, ambassadeur en France et l’un des dix enfants de Nils Tureson Bielke (1644-1716), gouverneur général (peint par Rigaud en 1692) et d’Eva Horn af Björneborg. Notre modèle épousa en 1705 Brita Sofia Horn également peinte par l'artiste en 1710. Le couple eut sept enfants dont le plus célèbre, Nils Bielke (1706-1765), marié le 27 août 1727 à Stockholm avec Hedvig Elisabet Sack, fille de Carl Filip Sack et de la comtesse Christina Beata Lillie.

Le portrait du comte de Bielke est vu à mi-corps, c'est-à-dire peint sur une toile de 4 livres, et reprend une attitude à succès montrant le modèle en armure, une main tenant un armet posé sur une lourde table. Le fond de la composition représente un paysage et, sur la droite, on aperçoit un rideau de velours. On retrouve la même mise en scène dans le portrait dit du comte de Beauvau Craon ou celui du comte de Parabère.

 

Poser une question à propos de cette oeuvre
Autoportrait de Hyacinthe Rigaud. Coll. musée d’art Hyacinthe Rigaud / Ville de Perpignan © Pascale Marchesan / Service photo ville de Perpignan