BEAUDÉAN DE PARABÈRE César Alexandre de

Catégorie: Portraits
Année : 1711

 

*P.1136

Âge du modèle : 29 ans

Huile sur toile
H. 135 ; L. 105 cm
Localisation actuelle inconnue

Historique :

Paiement inscrit aux livres de comptes en 1711 pour 500 livres (ms. 624, f° 32 : « M[onsieu]r le comte de Parabère [rajout :] habillement répété ») ; par descendance à Madame Sancy de Parabère, née Lefebvre des Noëttes au château de Boran-sur-Oise ; coll. Madame de Sancy de Parabère, comtesse de Reiset en 1919 selon Roman.

Exposition :

1878, Paris, n°449.

Bibliographie :

Jouin, 1878, n°449, p. 95 ; Roman, 1919, p. 157 ; Perreau, 2013, cat. *P.1136, p. 229.

César-Alexandre Momas de Baudéan, comte de Parabère (1682-1716) puis marquis de Parabère et de Pardaillan, était le fils d’Alexandre, comte de Parabère et de Pardaillan (mort en 1702). Maître de camp de cavalerie (1702), brigadier (1710), il épousa le 7 juin 1711 Marie-Madeleine Coskaer de La Vieuville, future maîtresse du Régent. Peint en pendant du portrait de son épouse, le marquis mourut prématurément de la petite vérole.

À l'exposition des portraits nationaux en 1878, l'œuvre de Rigaud était décrite ainsi : « À mi-jambes, debout ; corps de profil, tête nue, de face, le regard tourné vers l’épaule droite ; cuirasse, écharpe ; manteau de velours violet ; les mains posées sur son casque. Fond de ciel et de draperie. » Cette attitude rejoint celle utilisée dans le portrait du comte de Bielke, en vogue dans les années 1710, et qui répondra d'ailleurs au portrait de la comtesse de Bielke, elle aussi calquée sur l'effigie de Madame Le Gendre. Un portrait anonyme utilisant la même posture est passé en vente chez Sotheby's New York le 27 mars 1987 sous le lot 89 (huile sur toile, H. 116 ; L. 89 cm).

Poser une question à propos de cette oeuvre
Autoportrait de Hyacinthe Rigaud. Coll. musée d’art Hyacinthe Rigaud / Ville de Perpignan © Pascale Marchesan / Service photo ville de Perpignan