DEVIN Jacques

Catégorie: Portraits
Année : 1737

 

P.1415

Âge du modèle : 62 ans

Huile sur toile
H. 79 ; L. 63.
Collection particulière

Sign. v° (rapporté sur la traverse) : « peint par Hyacinthe Rigaud en 1736 ».

Historique :

Paiement inscrit aux livres de comptes en 1737 pour 600 livres (ms. 624, f° 45 v°, rajout de Hulst : « M[onsieur] de vin pere, ancien garde de la drapperie et ancien consul. Attitude originale »); vente Paris, hôtel Drouot, Fraysse, 8 juin 2011, lot 7 ; ibid., 5 octobre 2011, lot 11.

Bibliographie :

Roman, 1919, p. 215 [loc. inc.] ; Perreau, « Encore un Rigaud chez Fraysse », [en ligne], 24 mai 2011, www.hyacinthe-rigaud.over-blog.com ; Perreau, « Le retour du Rigaud de la vente Fraysse », [en ligne], 30 septembre 2011, www.hyacinthe-rigaud.over-blog.com ; Perreau, 2013, cat. P.1415, p. 295.

Nous proposons de voir dans le portrait d’homme âgé de la vente Fraysse, celui de Jacques Devin (1675-1741), seigneur de Fontenay-aux-Roses (1715), garde du corps de la draperie. Également seigneur de Saint-Germain de Garlande, il appartenait à une famille bien connue de Rigaud, les Coustard, étant fils d’Adrien Devin (1639-1680), conseiller du roi et notaire au Châtelet et de Madeleine Coustard (1645-1716), sœur du secrétaire à la Grande Chancellerie, Gabriel Coustard, lesquels avaient été peints à deux reprises par l'artiste.

L’aspect vieilli du visage pourrait correspondre avec celui d’un modèle âgé de la soixantaine, comme pour Antoine Rousseau avec qui il partage des traits usés et des chairs affaissées mais une grande fraîcheur dans le regard. L’attitude « originale » ne doit pas faire illusion car le prix de 600 livres correspond à un buste classique dans ces années-là ; Rigaud ayant simplement changé la disposition du drapé en un nouvel agencement alors considéré comme « original ».

Notre modèle épousa, le 6 septembre 1699 à Paris[1], Catherine Marsolier (Paris, 11 décembre 1680 - 1751) et eut notamment Jacques-René Devin (1700-1778), secrétaire du roi en 1760, peint par Rigaud en 1743. 


[1] Contrat de mariage du 7 septembre : Arch. Nat. MC, ET/XXXIX/213.

Poser une question à propos de cette oeuvre
Autoportrait de Hyacinthe Rigaud. Coll. musée d’art Hyacinthe Rigaud / Ville de Perpignan © Pascale Marchesan / Service photo ville de Perpignan