LALLEMANT Marie-Louis Charlotte

Catégorie: Portraits
Année : 1739

 

P.1425

Âge du modèle : 26 ans

Huile sur toile
H. 81 ; L. 65.
Saint-Quentin, musée Lécuyer. Inv. E4.

Historique :

Paiement inscrit aux livres de comptes en 1739 pour 600 livres (ms. 624, f° 45 v°, rajout de Hulst : « Madame de S[ain]t Amarand, sa femme. Hab[illement] rep[été]. ») ; legs La Caze, 1869 ; dépôt du Louvre, 1872 ; Perreau, 2013, cat. P.1425, p. 299.

Bibliographie :

Roman, 1919, p. 217 ; Doria, 1929, p. 151, n° 464 [=Tocqué]) ; cat. exp. Toulouse, 2001, cat. 17, p. 76-77 ; James-Sarazin, 2016, cat. *P.1509, p. 530 [sans rapprochement avec le tableau de Saint Quentin].

C’est le 6 mai 1733 que Marie-Louise-Charlotte Lallemant (v. 1713-1752) épousa Jean-Hyacinthe Davasse de Saint-Amaranthe, peint la même année [*P.1424]. Elle était la fille de Marie-Jacqueline Boutin (morte en 1770) et de Louis-François Lallemant de Lévignen (1686-1767), conseiller au parlement puis maître des requêtes, intendant d’Alençon, frère du maître des cérémonies, Etienne-Charles Félix Lallemant de Nantouillet (1696 – 29 septembre 1781). Elle mettra au monde un futur capitaine de cavalerie et un futur ministre de la marine.

À la suite de Dominique Brême en 2001, il faut écarter l’ancienne attribution du tableau du musée Lécuyer à Louis Tocqué (1696-1772) comme figurant la princesse Palatine [P.1193]. Par comparaison avec le portrait de Madame Rousseau [P.1414], l’œuvre est datable par sa manière et le style du brocard de la robe, des années 1737-1739 et c'est compte tenu de l’âge visible de Madame de Saint-Amaranthe que nous tentons un rapprochement entre la mention des livres de comptes et le portrait de Saint Quentin. Bien qu’accusant un certain embompoint, elle présente les traits d’une jeune femme d’une trentaine d’années ce qui n’est pas anachronique avec la datation.

Voir le portrait de Dazy en 1691 [*P.251], pour le point concernant les Lallemant chez Rigaud. 

Localisation de l´œuvre :

Saint Quentin musée Lécuyer, France

Phone: 3.287399999999934

Poser une question à propos de cette oeuvre
Autoportrait de Hyacinthe Rigaud. Coll. musée d’art Hyacinthe Rigaud / Ville de Perpignan © Pascale Marchesan / Service photo ville de Perpignan