BOSSUET Louis

Catégorie: Portraits
Année : 1698

 

*P.576

Âge du modèle : 35 ans

Huile sur toile
Dimensions inconnues [buste]
Localisation actuelle inconnue.

Historique :

Paiement inscrit aux livres de comptes en 1698 pour 140 livres (ms. 624, f° 15 : « Mons[ieu]r Bossuet, m[aîtr]e des requestes »).

Bibliographie :

Roman, 1919, p. 66 ; Du Cray, 2004, p. 25-26 ; Perreau, 2013, cat. *P.576, p. 141.

Louis Bossuet (1663-1742), fils d’Antoine Bossuet (1624-1699), seigneur d’Azu, La Cosnée, Vatronville et de Bonvaux, était considéré par son frère, l'évêque de Meaux, comme « le plus honnête homme, le plus ferme, le plus agréable, le plus tendre qui fut jamais ». Avocat au parlement de Paris (1647) et de la chambre de la ville de Dijon auprès du Conseil privé, trésorier général des Etats de Bourgogne (1657), conseiller du roi, maître des requêtes (1675), il devint ensuite intendant de justice et de police à Soissons (1685). Il avait épousé, le 26 avril 1662, Renée Madeleine de Gaureault du Mont (1644-1689), fille de Nicolas René de Gaureault du Mont, marquis de la Perrière et de Catherine du Hautoy. Neveu par son père du célèbre évêque de Meaux, que Rigaud ne tarda pas à peindre en cette même année, notre modèle fut, quant à lui, conseiller au parlement de Metz (1685) puis maître des requêtes au parlement de Paris (1696). Il était le frère de Jacques Bénigne Bossuet, abbé de Savigny, également portraituré par Rigaud [*PC.784] et l’époux de Marguerite de Labriffe, l’un des quatre enfants qu’Arnaud II de Labriffe avait eu avec Marthe-Agnès Potier de Novion.

Louis avait comme parrain le Grand Condé.

Poser une question à propos de cette oeuvre
Autoportrait de Hyacinthe Rigaud. Coll. musée d’art Hyacinthe Rigaud / Ville de Perpignan © Pascale Marchesan / Service photo ville de Perpignan