PHÉLYPEAUX DE LA VRILLIÈRE Charlotte Thérèse

Catégorie: Portraits
Année : 1694

 

*P.352

Âge du modèle : 18 ans

Huile sur toile
Dimensions inconnues [buste]
Localisation actuelle inconnue.

Historique :

Paiement inscrit aux livres de comptes en 1694 pour 120 livres (ms. 624, f° 9 v° : « Mad[am]e la duchesse de la Foeuillade [rajout : La Feüillade] »).

Bibliographie :

Roman, 1919, p. 37 ; Perreau, 2013, cat. *P.352, p. 107.

Fille de Balthasar Phélypeaux de Châteauneuf (1638-1700) et de Marie-Marguerite de Fourcy (1653-1711), Charlotte-Thérèse Phélypeaux de La Vrilliere (1676-1697) prit le nom de duchesse de la Feuillade à la suite de son mariage, le 8 mai 1692, avec Louis d’Aubusson, duc de la Feuillade (1673-1725), peint par Rigaud en 1691 [*P.226]. Le couple fut, selon Saint Simon, fort mal assorti. Au décès de notre modèle, il souligne dans ses Mémoires ( II, 3) : « La duchesse de La Feuillade mourut à Paris fort jeune, de la poitrine, et ce fut dommage de toutes façons, et il n'y eut que son mari qui ne s'en soucia guère. Il avait toujours très mal vécu avec elle, quoiqu'elle ne méritât rien moins, et avec un parfait mépris pour sa famille qui avait toujours fait merveilles pour lui. »

Voir en 1725 le portrait de son neveu, le comte de Saint Florentin [*P.1336].

Poser une question à propos de cette oeuvre
Autoportrait de Hyacinthe Rigaud. Coll. musée d’art Hyacinthe Rigaud / Ville de Perpignan © Pascale Marchesan / Service photo ville de Perpignan