PHÉLYPEAUX DE LA VRILLIÈRE Louis

Catégorie: Portraits
Année : 1725

 

*P.1336            

Âge du modèle : 20 ans

Huile sur toile
Dimensions inconnues [buste ?]
Localisation actuelle inconnue.

Historique :

Paiement inscrit aux livres de comptes en 1725 sans prix (ms. 624, f° 42 v°  : « M[onsieu]r le comte de S[ain]t Florentin secréttaire D’estat ») .

Bibliographie :

Roman, 1919, p. 200 ; Perreau, 2013, cat. *P.1336, p. 273.

Louis Phélypeaux, comte de Saint-Florentin (1705-1777), « baron d'Eroy d'Yères-le-Chatel, seigneur de Boiscommun et Ministre, secrétaire d'État et des Commandements de Sa Majesté, commandeur de ses ordres, chargé de l'administration des Petites Écuries de Sa Majesté », fils, comme nous l’avons vu de Louis Phélypeaux (1672-1725), marquis de La Vrillière et de Françoise de Mailly (1688-1742). Il succéda à son père en 1725 comme ministre des affaires générales de la religion réformée, ce que commémore sans doute son passage chez Rigaud.

Rappelons qu’il avait épousé, en 1724, la comtesse de Platen, peinte par Rigaud l'année précédente [P.1330]. Secrétaire de la maison du roi (1723), ministre de l’Intérieur (1751), ministre d’Etat (1761), il fut créé duc de La Vrillière en 1770. Également peint par Louis Tocqué, Louis-Michel Van Loo et Quentin de La Tour, Saint Florentin fut Chancelier, Greffier de 1736 à 1756 puis Garde des Sceaux de l’Ordre du Saint-Esprit de 1716 à sa mort. À la mort de son épouse, il s’unira à Marie-Madeleine-Josephe de Cusack ou Cusacque (1725-1778), dite Aglaé, marquise de Lespinasse-Langeac.

Poser une question à propos de cette oeuvre
Autoportrait de Hyacinthe Rigaud. Coll. musée d’art Hyacinthe Rigaud / Ville de Perpignan © Pascale Marchesan / Service photo ville de Perpignan