VOISIN Catherine

Catégorie: Portraits
Année : 1689

 

*P.153

Âge du modèle : 57 ans

Huile sur toile
Dimensions inconnues [à mi corps]
Localisation actuelle inconnue

Historique :

Paiement inscrit aux livres de comptes en 1689 pour 225 livres (ms. 624, f° 4 v° et f° 5 : « Mad[ame]e la présidente d’osambré, [rajout :] d’Ons-en-Bray ») ; Roman, 1919, p. 18 [f] ; Perreau, 2013, cat. *P.153, p. 80.

Copies et travaux :

  • 1691 : « Copie de M[adam]e la présidente d’Osembrez » par Leprieur pour 60 livres (ms. 625, f°15).

Nous pensons que l’interprétation de Roman pour ce portrait comme étant celui de Marie-Anne Pajot, dame d’Ons-en-Bray (morte en 1709), ne doit pas être conservée. En effet, ce n’est qu’en 1695 que Mademoiselle Pajot épousera l’intendant Antoine-François-Gaspard Legendre de Lormoy (mort en 1718), peint d’ailleurs par Rigaud en 1695 [*P.412] et 1710 [*P.1061]. Selon nous, le personnage féminin titré « présidente d’Ons-en-Bray » ne pouvait être à cette date (six ans avant son mariage) l’épouse de Legendre de Lormoy, lequel n’était en aucune manière président d’une chambre quelconque (seul son fils, Paul-Gaspard, le sera, à la chambre des comptes). Un portrait rapporté postérieurement n’est pas non plus crédible car l’écart est trop important entre les années 1689 et 1695.

Nous pensons donc qu’il s’agit plus vraisemblablement de l’effigie de Catherine Françoise Voisin de Saint-Paul (1632 - 10 mars 1728), épouse, dès 1674, de Nicolas de Beauquemare (1654-1690), marquis d'Ons-en-Bray, Conseiller au parlement de Paris et président aux requêtes du Palais (1694), que l’on retrouvera chez Rigaud cette même année [*P.176]. Elle était la fille de François Voisin, Seigneur de La Haye, conseiller aux requêtes du palais à Rouen et de Cécile Le Brun.

Autoportrait de Hyacinthe Rigaud. Coll. musée d’art Hyacinthe Rigaud / Ville de Perpignan © Pascale Marchesan / Service photo ville de Perpignan