PÂRIS Antoine

Catégorie: Portraits
Année : 1715

 

*P.1230

Âge du modèle : 47 ans

Huile sur toile
Dimensions inconnues [buste]
Localisation actuelle inconnue.

Historique :

Paiement inscrit aux livres de comptes en 1715 pour 200 livres (ms. 624, f° 36 v° : « M[onsieu]r [rajout : Antoine] Paris receveur général des finances »).

Bibliographie :

Roman, 1919, p. 176 ; Perreau, 2013, cat. *P.1230, p. 246.

Le rajout par Hulst du prénom du modèle présumé semble témoigner d'une première effigie d'Antoine Pâris (1668-1733), Comte de Sampigny, receveur général des finances à Grenoble depuis 1712 et que l'on reverra pour un second portrait en 1724. De l’union de Jean Pâris et de Justine La Montagne, naquirent trois autres frères tous financiers : Claude dit « La Montagne » (1670-1734), receveur général des finances à Grenoble, Joseph dit « Duverney » (1684-1770), Intendant des Maison, Domaines, et Finances de la Reine de l'École Militaire et Jean dit de « Montmartel » (1690-1766), Trésorier général des ponts et chaussées puis Garde du Trésor Royal et Banquier de la Cour. C’est dans les fournitures de vivres aux armées que les quatre Pâris commencent l’édification de leur puissance financière. Antoine et Claude furent nommés, en 1690, directeurs des voitures par terre et par eau des grains des munitionnaires et, en 1696, s’installent à Paris. En 1701, Antoine devient directeur général des vivres à l’armée des Flandres et conseiller officieux du Régent pour les affaires financières (1719). Dans le même temps, l'élève et parent de Rigaud, Jean Ranc, peint trois des quatres frères Pâris dans des postures à mi-corps.

Les Pâris demeuraient rue Coquillère, sur la paroisse Saint Eustache, quartier des Rigaud. 

Poser une question à propos de cette oeuvre
Autoportrait de Hyacinthe Rigaud. Coll. musée d’art Hyacinthe Rigaud / Ville de Perpignan © Pascale Marchesan / Service photo ville de Perpignan