LE COURT Chrétienne

Catégorie: Portraits
Année : 1691

 

*P.233

Âge du modèle : 73 ans

Huile sur toile
Dimensions inconnues [buste]
Localisation actuelle inconnue.

Historique :

Paiement inscrit aux livres de comptes en 1691 pour 117 livres et 10 sols (ms. 624, f° 6 v° : « Mad[am]e de Breteüil »).

Bibliographie :

Roman, 1919, p. 25 ; Perreau, 2013, cat. *P.233, p. 91.

Veuve de Nicolas de Bragelongne, maître d'hôtel ordinaire du roi, Chrétienne Le Court (1618-1707) avait épousé le 6 janvier 1637 Louis Le Tonnelier de Breteuil (1609-1685), seigneur de Boissettes, Contrôleur Général des finances puis Conseiller d'État. Au moment de son passage dans l'atelier de Rigaud elle n’avait pas le titre de baronne ui fut acquis, en 1690, par son fils, Louis-Nicolas Le Tonnelier de Breteuil [*P.305, *P.570 et PC.724]. Son autre fils, François Le Tonnelier (1638-1705) étant marquis de Fontenay Trésigny, son épouse depuis 1684, Anne de Calonne de Courtebonne (1654-1737) devait donc porter le même titre. Selon nous, elle doit donc être écartée ici.

Voir un second portrait de notre modèle en 1694 [*P.354].

Poser une question à propos de cette oeuvre
Autoportrait de Hyacinthe Rigaud. Coll. musée d’art Hyacinthe Rigaud / Ville de Perpignan © Pascale Marchesan / Service photo ville de Perpignan