PERRICHON Pierre

Catégorie: Portraits
Année : 1688

 

*P.149

Âge du modèle : 45 ans

Huile sur toile
Dimensions inconnues [buste]
Localisation actuelle inconnue

Historique :

Paiement inscrit aux livres de comptes en 1688 pour 300 livres [2 portraits en buste] (ms. 624, f° 4 v° : « Mons[ioeu]r et mad[am]e perichon »).

Bibliographie :

Roman, 1919, p. 16 ; Perreau, 2013, cat. *P.149, p. 79.

Notaire, avocat et secrétaire à Lyon c'est justement en 1688 que Pierre Perrichon (1645-1721) reçoit le contrat de mariage de Roch Quinson et devient échevin en 1700. Perrichon repassera chez Rigaud en 1698 et en 1703.

En 1699, il portrait le titre d’avocat au Parlement et secrétaire de la commune puis, dans les années 1710-15, d’avocat en Parlement et ex-consul de la ville. Ses fils, Camille et André, furent tous deux secrétaires de la commune. André est souvent mentionné comme « écuyer, avocat en parlement, conseiller garde scel [sic] du Consulat, des juridictions de la Conservation et de la police et procureur du Roi en cette dernière juridiction ». Quant à Camille Perrichon (1678-1768), le plus connu, il fut chevalier de l’ordre de Saint-Michel et prévôt de Lyon de 1730 à 1740.

Pierre Perrichon fut inhumé dans l'église Saint Pierre Les Nonnains à Lyon, le 27 mai 1721, par l'archevêque François Paul de Neuville de Villeroy.

Autoportrait de Hyacinthe Rigaud. Coll. musée d’art Hyacinthe Rigaud / Ville de Perpignan © Pascale Marchesan / Service photo ville de Perpignan