QUINSON Roch

Catégorie: Portraits
Année : 1688

 

*P.139

Âge du modèle : 23 ans

Huile sur toile
Dimensions inconnues [buste]
Localisation actuelle inconnue

Historique :

Paiement inscrit aux livres de comptes en 1688 pour 112 livres 10 sols (ms. 624, f° 4 : « Mons[ieu]r quinson de Lion »).

Bibliographie :

Roman, 1919, p. 16 ; Perreau, 2013, cat. *P.139, p. 79.

Roch Quinson (1663 - 23 mars 1733) fut marchand d’étoffes de soie, bourgeois puis échevin de Lyon entre 1729 et 1730. Afin de commémorer son mariage, le 24 février 1688 avec Marguerite Fayard, il sollicite tout naturellement Rigaud, ancien lyonnais d’adoption qu’il rencontra probablement dans la capitale des Gaules[1]. Les nombreuses délibérations consulaires de la ville de Lyon conservées aux archives de cette ville, mentionnent à plusieurs reprises les Quinson, établis de longue date sur le fief de Sainte-Euphémie. Quinson fit partie en 1728, avec Laurent Guichard, avocat au Parlement, du syndicat lyonnais. Son fils, Gaspard-Roch-Augustin de Quinson, écuyer et seigneur de Boujard, officiera comme trésorier de France au bureau des finances de Lyon.

 


[1] Borel d’Hauterive, Annuaire de la noblesse de France, 1882, 38e année, p. 169

Autoportrait de Hyacinthe Rigaud. Coll. musée d’art Hyacinthe Rigaud / Ville de Perpignan © Pascale Marchesan / Service photo ville de Perpignan