GIRARDOT DE CHANCOURT Jean

Catégorie: Portraits
Année : 1703

 

*P.805

Âge du modèle : 69 ans

Huile sur toile
Dimensions inconnues. [buste]
Localisation actuelle inconnue.

Historique :

Paiement inscrit aux livres de comptes en 1703 pour 150 livres (ms. 624, f° 21 : « M[onsieu]r Girardot marchand de bois »).

Bibliographie :

Roman, 1919, p. 102, 104, 106, 110 ; Perreau, 2013, cat. *P.805, p. 178.

Copies et travaux :

  • 1703 : « Une [copie] de M[onsieu]r Girardot pour 75 livres (ms. 624, f°22).
  • 1703 : Fontaine réalise « une tête de M[onsieu]r Girardot » pour 7 livres (ms. 625, f°15 v°).
  • 1704 : Bailleul est payé 6 livres pour « L’habit de la copie de M[onsieu]r Girardot » (ms. 625, f°16 v°).

Jean Girardot de Chancourt (1634-1711), modèle proposé par Roman était marchand de bois pour l’approvisionnement de Paris. Il s'était marié à sa cousine, Jeanne Girardot. Toutefois, compte tenu de la simplicité du patronyme, sans autres suffixes, il est possible qu'il s'agisse ici d'un autre membre de la famille de Jean Girardot, par ailleurs mentionné avec la précision de « Girardo de Champcourt » dans les comptes de Rigaud en 1709. Les relevés aux archives nationales de la série Y du Châtelet (émancipations, tutelles et actes divers) montrent un grand nombre de Girardot, titrés seigneurs de Préfonds, Sozay ou Champernot, tous acteurs de la filière d'approvisionnement du bois à Paris.

Dans l'attente de précisions, nous conservons la proposition de Roman.

Autoportrait de Hyacinthe Rigaud. Coll. musée d’art Hyacinthe Rigaud / Ville de Perpignan © Pascale Marchesan / Service photo ville de Perpignan