CHAUVELIN Louis IV

Catégorie: Portraits
Année : 1710

 

*PC.1073

Âge du modèle : 27 ans

Huile sur toile
Dimensions inconnues [à mi-corps]
Localisation actuelle inconnue.

Historique :

Paiement inscrit aux livres de comptes en 1710 pour 500 livres (ms. 624, f° 30 v° : « M[onsieu]r Chauvelin avocat g[e]n[er]al [rajout :] h[abillement] r(épété] »).

Bibliographie :

Roman, 1919, p. 150 [f], 154, 155, 160, 165, 179, 180 ; Perreau, 2013, cat. *PC.1073, p. 220.

Copies et travaux : 

  • 1710 : Leprieur reçoit 40 livres pour avoir « habillé l’original de M[onsieur] Chauvelin en grand » (ms. 625, f° 26 v°).
  • 1710 : « Une [copie] de M[onsieu]r Chauvelin, avocat g[e]n[er]al, p[ou]r m[onsieu]r Bignon, prévôst des marchands » pour 75 livres (ms. 624, f°32 ).
  • 1711 : Leprieur reçoit 24 livres pour « un buste de M[onsieu]r Chauvelin » (ms. 625, f°27 v°).
  • 1712 : Bailleul reçoit 12 livres pour avoir « copié la main, la manchette de M[onsieu]r Chauvelin et le bout de l’écharpe de M[onsieu]r Fervaque, 4 jours » (ms. 625, f°28 v°).
  • 1715 : La Penaye reçoit 24 livres pour « un buste de M[onsieu]r de Chauvelin » (ms. 625, f°37).
  • 1715 : « Une [copie] de M[onsieu]r Chauvelin pour 100 livres (ms. 624 f°37 v°).

Roman interprétait par erreur ce portrait comme étant celui de Germain-Louis Chauvelin (1685-1762), marquis de Grosbois, point de départ d’une tradition tenace lors du l'identification d'un portrait conservé au musée des Augustins de Toulouse, en réalité celui de Le Pelletier des Forts. Il faut plutôt voir ici un portrait de son frère, Louis IV Chauvelin (v.1683-1715), marquis, seigneur de Vaujours, avocat général au parlement de Paris depuis le 7 décembre 1709, procureur général et trésorier des ordres du roi.

Chauvelin avait épousé, en mars 1705, Madeleine de Grouchy (v.1686-1715), fille de Jean-Baptiste René de Grouchy (v.1647-1743) et de Suzanne Héron. On pourrait également envisager un portrait de son frère, Louis III, dans la mention d'un Chauvelin, porté aux livres de comptes de Rigaud en 1702.

Poser une question à propos de cette oeuvre
Autoportrait de Hyacinthe Rigaud. Coll. musée d’art Hyacinthe Rigaud / Ville de Perpignan © Pascale Marchesan / Service photo ville de Perpignan