FROULAY DE TESSÉ René III

Catégorie: Portraits
Année : 1700

 

PC.671

Âge du modèle : 52 ans

Huile sur toile
H. 82 ; L. 66.
Localisation actuelle inconnue (collection privée)

Historique :

Paiement inscrit aux livres de comptes en 1700 pour 150 livres (ms. 624, f° 17 v° (« M[onsieu]r le maréchal de Tessé ») ; Inventaire du château de Vernie, 1794 : S.R. Inv. n°151, « Portrait du maréchal de Tessé, deux pieds et demi de hauteur sur un pied et demi de largeur » ; vendu dans le commerce d’art à Nüremberg en 1980, chez Christoph Freiherr von Sacksendorff-Aberdar.

Bibliographie :

Le Blanc, 1854-1890, IV (1890), p. 4, n° 26 ; Hery, 1894, p. 204 ; Roman, 1919, p. 79, 89 ; Bénézit, 1976, VIII, p. 762 [=attr. Rigaud] ; Foucart-Walter, 1982, n° 86, p. 106-107 ; Perreau, 2004, p. 240 ; Perreau, 2013, cat. PC.671, p. 156.

Œuvres en rapport :

  • 1. Huile sur toile d’après Rigaud. H. 82 ; L. 64. Inscription en haut à gauche : Le Mal de Tessé. Le Mans, musée de Tessé. Inv. 10.98. Anciennement au château de Vernie. Voir les différents catalogues du musée : 1826, n°20, p. 3 ; 1829, n°20, p. 4 ; 1839, n°103 ; 1841, n°103 ; 1845, n°103 ; 1852, n°103 ; 1864, n°284 ; 1870, n°325 ; 1905, n°404 ; 1932, n°76 (comme Hyacinthe Rigaud). Toile exposée en1923, Le Mans, n°110 ; 1938, Le Mans, n°187 ; 1971, Le Mans, n°77 ; Charles le Blanc, IV, 1890, p. 4, n°26. 
  • 2. Gravé par Jacques-Nicolas Tardieu après 1725 (ou 1757), dans un ovale de pierre pour le fonds Odieuvre. H. 146 ; L. 98. Dans la lettre : « RENE DE FROULLAY / Comte de Tessé / Marecl de France, Grand d’Espagne, Général / des Galères, &c, Mort le 30 May 1725. » Sous l’ovale : « Hiacinte Rigaud pinxit / Tardieu filius Sculp. » 
  • 3. Huile sur toile d’après Rigaud, H. 81 ; L. 65. Coll. priv. (vente Saint Malo, Émeraude enchères, 8 août 2015, lot. 162, « école française XVIIIe siècle, portrait d’homme à la cuirasse »).

Copies et travaux :

  • 1701 : Leprieur touche 16 livres pour « l’habit de M[onsieu]r le comte de Tessé » (ms. 625, f° 10 v°). 

René III de Froulay (1648-1725), comte de Tessé, lieutenant-général pour les provinces du Maine, du Perche et de Laval, ambassadeur de France à Rome, Chevalier de l’Ordre du Saint-Esprit (1694), grand d’Espagne de première classe, chevalier de l’ordre de la Toison d’or, maréchal de France (1703), était le fils de René II de Froulay (1600-1659) et de Madeleine de Beaumanoir de Lavardin (1618-1682), dame de Baugé ; lesquels s’étaient mariés le 7 novembre 1638. Le maréchal s’unit, le 10 juin 1674, à Marie-Françoise Aubert d’Aunay (1652-1709), baronne d’Aunay, fille d’Antoine Aubert d’Aunay (1621-1676) et de Françoise de Vilette (née en 1618). Il en aura quatre enfants dont René-Mans I de Froulay de Tessé (1681-1746), comte de Tessé que Rigaud peindra également. Vainqueur du Siège de Pignerol (1693) puis de Toulon (1707), défait devant Barcelone (1704), il fut un pétulant Colonel Général des Dragons.

Très attaché à la ville du Mans dont il donna le nom à son fils aîné (René Mans I) qui se transmettra sur trois générations, ses collections issues du château de Vernie (Sarthe) sont à la base de celles du musée de la ville. Sa correspondance avec Antoine 1er Grimaldi regorge d’informations sur différents modèles de Rigaud et nous ont beaucoup aidé à leur identification.

Son portrait par Rigaud adopte une posture classique, pris de trois quart, tourné vers un bord extérieur à la composition, un bras tendu. 

  

Poser une question à propos de cette oeuvre
Autoportrait de Hyacinthe Rigaud. Coll. musée d’art Hyacinthe Rigaud / Ville de Perpignan © Pascale Marchesan / Service photo ville de Perpignan