LE BRUN Charles et MIGNARD Pierre

Catégorie: Portraits
Année : 1730

 

P.1363

Huile sur toile
H. 130 ; L. 140 cm
Paris, musée du Louvre. Inv. 7508.

Historique :

Paiement inscrit aux livres de comptes en 1730 pour 1500 livres (ms. 624, f° 44 : « M[onsieu]r Le Brun et M[onsieu]r Mignard, peints dans le même tableau. Id[em]. [composition originale] ») ; collection Castanier ; collection marquise de Poulpris ; saisie révolutionnaire ; musée du Louvre.

Bibliographie :

Villot, 1855, p. 312, n° 480 ; Gruyer, 1891, p. 470 ; Desmonts, 1908, p. 245 ; Fontaine, 1908, p. 16 ; Furcy-Raynaud, 1912, p. 239 ; Furcy-Raynaud, 1913, p. 54-57 ; Roman, 1914, p. 269 ; Roman, 1919, p. 206 ; Rosenberg, Reynaud et Compin, 1974, p. 85, n° 727 ; Schnapper, 1980, p. 58 ; Compin et Roquebert, 1986, p. 187 ; James, 1997, p. 242 ; Brême, 2000, n° 54, p. 55-56, n° 37, 55, 56 et 57, p. 70 ; Perreau, 2004, p. 17-18 ; James-Sarazin, 2009/1, n° 52, p. 124, 134 ; Perreau, 2013, cat. P.1363, p. 282-283.

Œuvres en rapport :

  • 1. Copie d’après Rigaud par le peintre et lithographe Antoine-Jean Weber (1797-1875). Guéret, musée d’art et d’archéologie.
  • 2. Pierre noire et rehauts de blanc sur papier bleu. H. 25 ; L. 45. New York, The Morgan Library and Museum. Inv. 2008.16. Vente Marius Paulme, Paris, galerie Georges Petit, 14 mai 1929, lot 211. Voir : Brême, 2000, p. 70, partie du cat. n°57, repr. p. 56.
  • 3. Pierre noire, rehauts de craie blanche, sur papier bleu d’après Rigaud. H. 27,1 ; L. 44,7. Paris, collection particulière. Brême, 2000, n°55, p. 70, repr. p. 55 (comme Rigaud). Expo. Paris-de Bayser, 1990, n°7, p. 6, repr. p. 36.
  • 4. Pierre noire, lavis gris, rehauts de blanc, sur papier bleu d’après Rigaud. H. 36,8 ; L. 28,4. Vente du baron*** [du Theil du Havelt], Paris, Hôtel Drouot, 19 mars 1906, p. 46, lot 49, repr. ; vente Paris, Hôtel Drouot, Loudmer, 1er juillet 1991, lot 12 ; acquis à cette vente par l’actuel propriétaire. Voir Brême, 2000, n°37, p. 70, repr. p. 56 (comme Rigaud).
  • 5. Pierre noire, rehauts de craie blanche sur papier bleu jauni d’après Rigaud. H. 35,5 ; L. 28,1. Rouen, musée de Beaux-arts Inv. 975-4-704. (Copie du précédent). Donation Baderou en 1975. Schnapper, 1980, p. 58 ; Brême, 2000, n°56, p. 70, repr. p. 56 (comme atelier de Rigaud).

Expositions :

1960, Paris, n°534 ; 1962, Paris ; 1976-1977, Paris, p. 70, n°22 ; 1979-1980, Paris, p. 4, n°19 bis ; 1990, Paris/1, p. 60, n°32 ; 1995-1996, Paris, p. 32, n°6 ; 2000, Meaux, n°54 ; Madrid, 2003-2004, n°13-14 (repr.) ; Karlsruhe , 2005 ; Perpignan, 2009, cat. 52.


Second dessus de porte commandé par Castanier en pendant du numéro précédent. Le portrait de Le Brun s’inspire de la grande effigie qu’en fit Largillierre en 1686 (Paris, musée du Louvre) et celui de Mignard, des traits fixés par Rigaud lui-même en 1690 [P.222].

Localisation de l´œuvre :

Paris, musée du Louvre, France

Autoportrait de Hyacinthe Rigaud. Coll. musée d’art Hyacinthe Rigaud / Ville de Perpignan © Pascale Marchesan / Service photo ville de Perpignan