BOULLONGNE Jean-Louis de

Catégorie: Portraits
Année : 1735

 

*P.1395

Âge du modèle : 45 ans

Huile sur toile
Dimensions inconnues [à mi-corps]
Localisation actuelle inconnue

Historique :

Paiement inscrit aux livres de comptes en 1735 pour 1000 livres (ms. 624, f° 45, « M[onsieu]r. de Bologne [rajout : Boullongne] premier comis des finances »).

Bibliographie :

Le Blanc, 1847, n° 126, p. 99 ; Guiffrey, 1869, XX, p. 34 ; Roman, 1919, p. 212 ; Perreau, 2013, cat. *P1395, p. 291.

Œuvres en rapport :

  • 1. Gravé par Johann Georg Wille en 1758 dans une fenêtre de pierre avec la lettre suivante : « Jean de Boullongne / Controlleur Général des Finances, Commandeur / et Grand Trésorier des Ordres du Roi. » Sous le trait carré : « Peint par H. Rigaud Chevalier de l’Ordre de St. Michel / Gravé par J. G. Wille Graveur du Roy 1758 ». H. 46,7 ; L. 36 cm. Exposé au Salon de 1759.
  • 2. Huile sur toile d’après Rigaud, H. 97 ; L. 72 cm. Collection particulière (coll. Roman, 1919 ? ; vente Paris, hôtel Drouot, Ferri, 3 novembre 1983, lot 79).
  • 3. Pastel, suiveur de Rigaud, H. 45 ; L. 63 cm. Château de Breteuil.
  • 4. Huile sur toile ovale, suiveur de Rigaud. Château de Frolois (Bourgogne).

Fils du peintre Louis de Boullongne (1654-1733) qui fut portraituré par Rigaud en 1730, Jean-Louis de Boullongne (1690-1769), comte de Nogent-sur-Seine, seigneur de Marnay, Macon, La Chapelle-Godefroid, membre honoraire amateur de l’académie de peinture débuta sa carrière comme premier commis des finances (1724). Conseiller au Parlement de Metz (1726), intendant des finances (1744), il devint contrôleur général des finances de 1757 à 1759 puis, en 1758, trésorier de l’ordre du Saint-Esprit. Il épousa en 1719, Charlotte-Catherine de Beaufort, fille de Charles de Beaufort, fermier général. 

Poser une question à propos de cette oeuvre
Autoportrait de Hyacinthe Rigaud. Coll. musée d’art Hyacinthe Rigaud / Ville de Perpignan © Pascale Marchesan / Service photo ville de Perpignan