GÉLAS DE VOISINS D'AMBRES Daniel françois de

Catégorie: Portraits
Année : 1742

 

*P.1433

Âge du modèle : 56 ans

Huile sur toile
Dimensions inconnues [buste]
Localisation actuelle inconnue.

Historique :

Paiement inscrit aux livres de comptes en 1742 pour 600 livres (ms. 624 f° 46, rajout de Hulst : « M. le comte de Lautrec, lieut gen[era]l des armées du roi »).

Bibliographie :

Roman, 1919, p. 220 ; Perreau, 2013, cat. *P.1433, p. 302.

Descriptif :

Le récent mariage, en 1739, de Daniel-François de Gélas de Voisins d’Ambres, comte de Lautrec (1686-1762) avec Marie-Louise de Rohan-Chabot (1717-1784), fille de Louis-Bretagne-Alain, duc de Rohan-Chabot (1679-1738) et de Françoise de Roquelaure (1683-1741) pourrait constituer une bonne raison à son passage dans l’atelier de Rigaud.

Chevalier de Malte de minorité, Mousquetaire (1701), brigadier des armées du roi (1721), maréchal (1757), chevalier de Saint-Louis (1723)1 et du Saint-Esprit (1er janvier 1744), maréchal de camp (1734), plénipotentiaire à Genève (1737), lieutenant-général des armées du roi (mars 1738). Il était le fils de Charlotte de Vernou et de François-Joseph de Gélas de Voisins d’Ambres, peint par Rigaud en 1703 sous le titre de marquis de Lébéron [*P.818]. Chevalier d’Ambres, vicomte de Lautrec, lieutenant général de la Haute-Guyenne sur démission de son frère (1727), ambassadeur auprès de l’empereur Charles VII (1743).

L’œuvre de Rigaud n’est pas connue mais compte tenu du prix, elle devait correspondre à un simple buste. Les versions jusqu’ici référencées, tour à tour attribuées à Rigaud, Ranc ou Nattier, sont sans doute des compositions extrapolées par un suiveur du maître2.

Roman optait pour « Bernard de Toulouse-Lautrec, comte de Lautrec (1699-1768), gentilhomme ordinaire du duc d’Orléans, lieutenant général des armées du roi ».

 


1D’Hozier, 1817, II, p. 230-231.

2Huile sur toile, H. 135 ; L. 108. Loc. inc. (vente NY, Sotheby’s, 3 octobre 1996) ; Autre version à Genève, musée des Beaux-arts ; une troisième dans l'ancienne collection de Madame Martin Dupray, Paris ; sa vente Paris, hôtel Drouot, 4 et 5 mars 1939, lot 148, attr. à Louis-Richard Dupont, élève de Nattier.

 

Poser une question à propos de cette oeuvre
Autoportrait de Hyacinthe Rigaud. Coll. musée d’art Hyacinthe Rigaud / Ville de Perpignan © Pascale Marchesan / Service photo ville de Perpignan