CHÂTILLON d’Alexis-Henri de

Catégorie: Portraits
Année : 1683

 

*P.45

Âge du modèle : 30 ans

Huile sur toile
Dimensions inconnues [buste]
Localisation actuelle inconnue

Historique :

Paiement inscrit aux livres de comptes en 1683 pour 66 livres (ms. 624, f° 2 : « M[onsieur] le Marquis de Chatillon »).

Bibliographie :

Roman, 1919, p. 5 ; Perreau, 2013, cat. *P.45, p. 67.

Copies et travaux :

  • 1683 : « une [copie] de mons[ieu]r le marquis de Châtillon » pour 66 livres (ms. 624, f° 2 ; Roman, 1919, p. 6).

Alexis-Henri de Châtillon (1653-1737), Seigneur de Chantemerle, La Rambaudière, La Crestinière, Chanleville, Novion et Lannoy, Chevalier du Saint-Esprit (reçu le 31 décembre 1688) ne fut titré marquis de Châtillon qu’en 1685. Il est donc possible que le portrait ait été confectionné à cette date car la mention des livres de comptes est un rajout postérieur d’Henri van Hulst.

En 1683, notre modèle était encore qualifié de « très haut et puissant seigneur, comte et chevalier de Châtillon, premier gentilhomme de son altesse royale, Monsieur Philippe d’Orléans, frère du roi, gouverneur de Chartres » alors qu’il signe comme parrain, le 20 mai 1684, d’Alexis-Charles des Roches, seigneur de Chassay et de la Rabatellerie. Le marquis de Châtillon épousera le 26 mai 1685 Marie-Rosalie de Brouilly de Piennes (1692-1744), dame d’atour de la princesse palatine (P.1197) de 1689 à 1706, fille d’Antoine (1611-1676) et de Françoise Godet des Marais. Saint-Simon voyait d’ailleurs cette union basée sur un vrai amour comme « le plus beau couple de la cour, et le mieux fait et du plus grand air ».

Châtillon est le premier modèle, du cénacle de Monsieur [*P.143], à passer dans l’atelier de Rigaud pour ce qui devait être un buste.

Autoportrait de Hyacinthe Rigaud. Coll. musée d’art Hyacinthe Rigaud / Ville de Perpignan © Pascale Marchesan / Service photo ville de Perpignan