DURAZZO Ippolito

Catégorie: Portraits
Année : 1698

 

P.536

Âge du modèle : 21 ans

Huile sur toile ovale
H. 77 ; L. 67.
Gènes, coll. Lomellini

Sign. v° : « Hyacinthe Rigaud pinxit 1698 à Paris ».

Historique :

Absent des livres de comptes de l’artiste ; coll. Giacomo Filippo II Durazzo ; palais de Vincenzo Lomellini.

Bibliographie :

Ratti, 1780, p. 181 [« rittratto del Signor Ippolito Durazzo, di Giacinto Rigaud »] ; Roman, 1919, p. 63 ; Puncuh, 1984, p. 186 et n° 1, p. 197, n° 23 ; Cattaneo Adorno, 1995, p. 130-133 ; Sanguineti, 2001, p. 41 ; James-Sarazin, 2003/3, p. 206-207 ; Sanguineti, 2011, p. 32 ; Perreau, 2013, cat. P.536, p. 135 ; Sanguineti, 2015, p. 48-53.

Patricien génois, Ippolito Durazzo (1677-1705) était sénateur de la République de Gênes 1685 à 1687 et de 1705 à 1707. La création de ce portrait nous est attestée par une lettre que le modèle écrivit à son père en mars 1698 dans laquelle il dit avoir commandé son portrait au peintre (Gênes, Archivio Durazzo-Grimaldi, fond Durazzo, n° 204, copie partielle, lettre de Verzura à Marcello Durazzo). Cité sans nom d’auteur le 2 novembre 1717 dans la collection de Giacomo Filippo II, frère du modèle (Puncuh, p. 186) et en 1780 par Ratti dans les collections du palais de Vincenzo Lomellini (p. 181). On le retouve en 1781 au palais Durazzo sous la plume d’un anonyme : « portrait de Monsieur Hypolite Durazzo de Rigaud » et accompagné de cette appréciation dans une réédition de ladite Description en 1788 : « Le coloris est empâté avec grace. Le dessin très correct, quoique l’ensamble de la tête se ressente un peu de l’affection de l’école française » (p. 53). De même dans l’inventaire des peintures de Giacomo Filippo III établi le 31 mars 1787, le portrait est signalé comme « rittratto del signor Ippolito Durazzo, di Rigaud » valant 190 livres (Inventario ed estimo de’ quadri di S.E. il signor Giacomo Filippo Durazzo nel suo palazzo di città, publié par Puncuh).

Poser une question à propos de cette oeuvre
Autoportrait de Hyacinthe Rigaud. Coll. musée d’art Hyacinthe Rigaud / Ville de Perpignan © Pascale Marchesan / Service photo ville de Perpignan