RANC Antoine

Catégorie: Portraits
Année : 1696

 

P.488

Âge du modèle : 62 ans

Huile sur toile
H. 86 ; L. 69
Narbonne, musée des Beaux-arts. Inv. 859.3.27.

Inscr. v° : « Peint par Hyacinthe Rigaud 1696 / Ant. Ranc at. 62 ».

Historique :

Peint vers 1696.

Bibliographie :

Cat. exp. Perpignan, 1959, n° 8, p. 12 ; Perreau, 2004, p. 28 ; Lepage, 2009, p. 157 ; James-Sarazin, 2009/1, n° 35, p. 114-115 [pierre noire, loc. inc.] ; Perreau, 2012, p, 74 ; Perreau 2013, cat. P.488, p. 126 ; Perreau, 2018, p. 8.

Expositions :

Béziers, 1859, cat. 206 ; Perpignan, 1959, cat. 12 ; Perpignan, 2009, cat. 35.

Œuvres en rapport :

  • 1. Pierre noire sur vélin ovale d’après Rigaud, H. 9,9 ; L. 8. Inscr. v° : « Ranc (Jean) [sic] / dessiné par lui-même ». Londres, The Trustees of the British Museum, inv. 1997.0927.3 (vente Londres, Christie’s, 1er juillet 1997, lot 127). Expo. 2001 May-Sep BM, P&D, 'Paper Assets'.

Les témoignages ont longtemps divergé quant à l’identification du tableau de Narbonne comme étant Antoine Ranc (v. 1634-1716). La signature de Rigaud qui apparaît comme autographe au dos de la toile doublée d'une comparaison d'avec son buste en plâtre, conservé à la société archéologique de Montpellier, permettent d'assurer l'identité du modèle. Le vieux professeur n’ayant probablement jamais fait de voyage à Paris, Rigaud dut probablement ébaucher les traits de son modèle lors de son voyage à Perpignan en 1695.

Le dessin du British museum est l’exacte transposition de la toile française avec une ancienne identification au dos, écrit à la plume ; comme étant le fils d’Antoine, Jean, qui épousa la nièce de Rigaud, fille du frère d’Hyacinthe qui fut d’ailleurs élève d’Antoine à Montpellier.

Localisation de l´œuvre :

Narbonne, musée des Beaux-arts, France

Autoportrait de Hyacinthe Rigaud. Coll. musée d’art Hyacinthe Rigaud / Ville de Perpignan © Pascale Marchesan / Service photo ville de Perpignan