MALET DE CRASMENIL DE VALSEMÉ Louis de

Catégorie: Portraits
Année : 1695

 

*PC.425

Âge du modèle : 41 ans

Huile sur toile
Dimensions inconnues [buste]
Localisation actuelle inconnue.

Historique :

Paiement inscrit aux livres de comptes en 1695 pour 140 livres (ms. 624, f° 11 v°, rajout de Hulst : « Mons[ieu]r de Valsemé »).

Bibliographie :

Roman, 1919, p. 45, 48, 50 ; Perreau, 2013, cat. *PC.425, p. 116.

Copies et travaux :

  • 1695 : Leroy reçoit 5 livres « pour l’habit de M[onsieu]r De valsené » (ms. 625, f° 3 v°).
  • 1695 : Taraval reçoit 5 livres « pour l’habit de M[onsieu]r De Valsemé » et 5 autres pour « avoir repeint une copie de M[onsieu]r De valsemé » (ms. 625, f° 3 v°).

Commandant des chevau-légers d’Orléans et lieutenant général Louis de Malet de Cramesnil, marquis de Valsemé (v.1654-1707) reçu la croix de l’ordre de Saint Louis et mourut en Provence alors qu’il combattait sous les ordres du comte de Grignan. « Il était pauvre, estimé et fort honnête homme. Je pense qu'il serait un peu, surpris, s'il revenait au monde, de trouver son fils [Louis Robert Malet de Graville (1698-1776), marquis de Valsemé] marié à la comtesse de Claire, fille du feu comte de Chamilly, faire l'important au Palais-Royal sous, le nom de Graville, en rejeton de cet amiral » nous avoue Saint-Simon (Mémoires, 1707, VI, 7).

Fils de Ferri Malet de Graville, capitaine des chevau-legers de Monsieur et de Marguerite Mandat, Valsemé avait épousé le 27 février 1693 Marguerite de Sonning (v.1664-1727), fille de Jean, secrétaire du roi, receveur Général des Finances de la Généralité de Paris et d’Anne Rollot (pour la généalogie des Malet de Graville voir Racineshistoires).

 

Roman notait que Taraval avait été payé 5 livres pour avoir peint une copie du tableau mais les livres de comptes précisent « repeint ».

Poser une question à propos de cette oeuvre
Autoportrait de Hyacinthe Rigaud. Coll. musée d’art Hyacinthe Rigaud / Ville de Perpignan © Pascale Marchesan / Service photo ville de Perpignan