GRIGNY Madame de

Catégorie: Portraits
Année : 1695

 

*P.414

Âge du modèle : 35 ans

Huile sur toile
Dimensions inconnues [buste]
Localisation actuelle inconnue.

Historique :

Paiement inscrit aux livres de comptes en 1695 pour 120 livres (ms. 624, f° 11, rajout de Hulst : « Mad[am]e de Griny »).

Bibliographie :

Roman, 1919, p. 45, 48 ; Perreau, 2013, cat. *P.414, p. 114 [Catherine-Hélène Dupuis] ; James-Sarazin, 2016, II, cat. P.444, p. 150.

Copies et travaux :

  • 1695 : Leroy reçoit 2 livres pour avoir « ébauché l’habit de M[adam]e de Griny » et 6 autres « Pour une copie de M[adam]e De Griny » (ms. 625, f° 3).

Roman, suivi par nous et par James-Sarazin, proposait Catherine-Hélène Dupuis qui fut la seconde épouse, en 1696, de Thomas de Moulceau de Grigny (v.1654-v.1696), seigneur du Mas. Le portrait aurait en effet été destiné à célébrer cette union. Grigny était écuyer, avocat au Parlement de Lyon, greffier en chef de la juridiction des privilèges royaux des foires, procureur général et conseiller en la sénéchaussée de Lyon de 1672 à 1694 et prévôt des marchands de 1679 à 1681. Cependant, la réidentification par James-Sarazin du « président Duret de Lion », peint l'année suivante en la personne de Jean Duret, seigneur de Grigny, tendrait à réinterpréter le présent modèle féminin. Il s'agirait ainsi d'Élisabeth Richer [1660-ap. 1698] qui épousa Duret en, 1694.

Pour la copie réalisée par Leroy, Roman retranscrivait par erreur « M[onsieu]r De Grigny ».

 

maj 29 mars 2016

Poser une question à propos de cette oeuvre
Autoportrait de Hyacinthe Rigaud. Coll. musée d’art Hyacinthe Rigaud / Ville de Perpignan © Pascale Marchesan / Service photo ville de Perpignan