LAMET Léonard de

Catégorie: Portraits
Année : 1695

 

P.405

Âge du modèle : 75 ans

Huile sur toile
H. 138 ; L. 106.
Lyon, musée des Beaux-arts. Inv. A 2725 (Acq. 1846).

Daté et signé sur le fauteuil : « fait par Hyacinthe Rigaud 1695 ».

Historique :

Paiement inscrit aux livres de comptes en 1695 pour 355 livres (ms. 624, f° 11 : « Mons[ieu]r le Curé de S[ain]t Eustache, [rajout] Léonard de Lamet ») ; salon de 1704 (« M. Lamet, ancien curé de S[ain]t Eustache ») ; acquit par le musée en 1846.

Bibliographie :

Hulst/2, p. 161 ; Hulst/3, p. 176 ; Coignard, 1704, p. 31 ; Mariette, 1740-1770, III, f° 46 r°, n° 18, VII, f° 6 ; Basan, 1775, p. 368, n° 1093 ; Thierriat, 1861, p. 22 ; Guiffrey, 1869, III, p. 41 ; Roman, 1919, p. 44 ; Levallois-Clavel, 2005, I, p. 75, 165, 202 ; ibid. II, p. 154-155, cat. P. Dr. n° 71 ; Brême & Lanoe, 2013, p. 81 ; Perreau, 2013, cat. P.405, p. 113-114 ; cat. Lyon, 2014, n°128, p. 294-295.

Œuvres en rapport :

  • 1. Gravé par Pierre Drevet dans le même sens que le tableau de Lyon, en 1699 selon Hulst et en 1702 selon Lelong. H. 46,8 ; L. 33,9. En bas, en marge, de part et d’autre d’une composition aux armes : « M. LEONARDUS DE LAMET SAC. FAC. PAR. DOCTOR THEOL. SOCIUS NAVARR. ECEL. PARISIENSIS CAN. HONORARIUS & EX ARCHIDIACON. BRIAE NECNON ECCLESIAE PAROCHIALIS S. EUSTACHII QUONDAM RECTOR. » Selon la dédicace, la gravure fut offerte par François-Robert Secousse, neveu du côté maternel du modèle : « Hanc Avunculi charissimi Effigiem pingi et in aes incidi curavit M. Fran. Rob. Secousse earundem Fac. et Domus Nav. Doctor necnon Rector eiusdem Ecclesiae Paroch. grati animi monimentum. » Dans la bordure, à gauche : « Hyacinth. Rigaud pinx » ; et à droite : « P. Drevet Scul. » Deux états connus. Voir Paignon-Dijonval, 1810, 7445 ; Nagler, 1836, III, p. 479 et 1843, XIII, p. 184  ; Le Blanc, 1856, II, P. Dr., n°76 ; Firmin-Didot 1876, P. Dr., n°82 ; Firmin-Didot, 1875-1877, P. Dr., n°458 ; Mireur, 1910, II, pp. 534, 539 ; Dissard 1912, p. 52, fig. 147 ; Soulange-Bodin, 1914, pp. 6-49 ; Audin & Vial, 1919, p. 287 ; Laclotte & Vernet-Ruiz, 1962, p. 250 ; Jougla de Morenas 1975, IV, p. 400 ; IFFXVIIIe 1951, VII, P. Dr., n°67 ; Amigues & Charret, 1989, p. 370-372, repr., p. 369 ; Levallois-Clavel, 2005, I, p. 75, 165, 202 ; Ibid. II, p. 154-155, cat. P. Dr. n°71.
  • 2. Huile sur toile d’après Rigaud, H. 90 ; L. 78. Paris, église Saint-Eustache. C.N.M.H.S. Inv. PM75000054 (copie coupée sous la main gauche). Inscription : Mr. Léonard de Lameth docteur en théologie curé de St. Eustache en 1678 - Archidiacre de Brie (en haut à droite). Les drapés du fond et le dossier du fauteuil assez schématisés.

Troisième fils de Louis Delamet et le frère d’Adrien-Augustin Delamet, marquis de Baule, maréchal de camp des armées du roi, gouverneur de Dourlens, Léonard de Lamet (1620-1705) fut connu comme curé de Saint-Eustache de 1690 à 1696 (paroisse de Rigaud en cette fin de siècle). Il est présenté assis dans un grand fauteuil à large dossier capitonné de velours cramoisi et aux accotoirs décorés de feuilles d'acanthe. Le décor arrière, fait d’une colonne à fût nu lové d’un grand rideau et d’un mur à pilastres ioniques semble inachevé, ou simplement esquissé.

Voir un second portrait en buste l’année suivante [*P.467], peut-être une réplique réduite de cette grande effigie. Cette même année, Rigaud aura a peindre Madame Champy, l’une des sœurs de Lamet [*P.468], ainsi que François Robert Secousse, son vicaire et neveu du côté maternel [P.472], par ailleurs commanditaire de la gravure de Drevet.

Le 17 décembre 1705 eut lieu un service funèbre en mémoire de Léonard de Lamet, en l’église des Augustins Déchaussés de la place des Victoires que Rigaud fréquentait assiduement[1].

 


[1] Paris, AN, ADXXC, 102.

Localisation de l´œuvre :

Lyon, musée des Beaux-arts, France

Poser une question à propos de cette oeuvre
Autoportrait de Hyacinthe Rigaud. Coll. musée d’art Hyacinthe Rigaud / Ville de Perpignan © Pascale Marchesan / Service photo ville de Perpignan