BERRYER Marie

Catégorie: Portraits
Année : 1694

 

*PC.360

Huile sur toile
Dimensions inconnues [buste]
Localisation actuelle inconnue.

Historique :

Paiement inscrit aux livres de comptes en 1694 pour 100 livres (ms. 624, f° 9 v° : « Mad[am]e la marquise de Bron »).

Bibliographie :

Roman, p. 38, 40, 41, 42 ; Perreau, 2013, cat. *PC.360, p. 108.

Copies et travaux :

  • 1694 : « Une [copie] de mad[am]e Debron » pour 50 livres (ms. 624, f°10).
  • 1694 : Leroy reçoit 3 livres « pour lhabit de M[adam]e la marquise Debron » (ms. 625, f°2), probablement de la copie de l'année.
  • 1694 : Verly reçoit 10 livres « pour M[adam]e la marquise D’Ebron » (ms. 625, f°2), probablement de la copie de l'année.

Roman pensait que l’orthographe de ce nom était contrefaite ce que pouvaient indiquer les énoncés des copies réalisées cette même année. Il proposait ainsi Anne-Dorothée du Hautoy (morte en 1755), épouse de Charles, marquis de Béon-Luxembourg, colonel d’infanterie. Nous pensons qu’il s’agit plus probablement de Marie Berryer, fille de Louis Berryer (1616-1686), conseiller au Grand Conseil et de Renée Hameau (morte en 1689). Elle avait en effet épousé René François d’Épinay (1668-1701), marquis de Broon et de Cholet, comte de Chénillé, seigneur de Champ la Pierre, premier écuyer de Madame la Dauphine (Mercure Galant, mars 1683, p. 262). La marquise convolera en secondes noces le 18 octobre 1705 avec Jacques du Barquet (1663-1723), grand maître des eux et forêts d'Alençon.

Poser une question à propos de cette oeuvre
Autoportrait de Hyacinthe Rigaud. Coll. musée d’art Hyacinthe Rigaud / Ville de Perpignan © Pascale Marchesan / Service photo ville de Perpignan