AFFINCOURT Pierre Clément d'

Catégorie: Portraits
Année : 1693

 

*P.318

Âge du modèle : 41 ans

Huile sur toile
Dimensions inconnues [buste]
Localisation actuelle inconnue

Historique :

Paiement inscrit aux livres de comptes en 1693 pour 122 livres et 10 sols (ms. 624, f° 8 v° : « Mons[ieu]r Clément [Rajout :] d’Affincourt, ingénieur »).

Bibliographie :

Hulst/3, p. 175 ; Roman, 1919, p. 33 ; Roux, 1931, I, p. 253, n° 25 ; Perreau, 2004, p. 41 ; Perreau, 2013, cat. *P.318, p. 102.

Œuvres en rapport :

  • 1. Pierre noire, rehauts de blanc sur papier bleu. H. 30 ; L. 22. Inscription : « hyacinthe / RIgaud / fecit ». loc. inc. (Ancienne collection Allard de Meeus ; sa vente Paris, Drouot,  30 avril 1904, lot. 192).
  • 2. Gravé par Jean Audran en 1706. Sur le mur de pierre : « PIERRE CLEMENT DAFFINCOURT / Ingénieur Ordinaire du Roy / Directeur des Fortifications des / Places matirimes de Flandre / Né à Toul l’an 1652, décédé à Dunkerque / le 21 mars 1704. » Sous le trait carré : « Hiac. Rigaudt pinxit 1693 ; I. Audran sculpsit 1706. » Sur le plan : « Plan / de / Dunkerque. » H. 29,8 ; L. 21,5 cm. Voir Roux, 1931, I, p. 253, n°25. Deux états connus : un avant toute lettre, le second avec la légende ci-dessus.

Pierre Clément d’Affincourt (Toul, 1652 – Dunkerque, 1704) fut ingénieur royal et, à ce titre, directeur des fortifications et places militaires de Flandre. Sur la gravure d’Audran, il est présenté de profil, vers la droite, le visage de face, tenant dans la main droite un plan de Dunkerque et de ses fortifications. En bas à droite, ses armes : trois cornes de brume.

Les registres de baptême de la ville de Dunkerque gardent la trace de la naissance, le 1er mars 1694, de son fils, Jean-Baptiste Nicolas Clament [sic] Daffincourt, fils de Pierre Clament Daffincourt et de Péronne [Pétronille] Lefébvre. Il eut comme parrains et marraine Jean-Baptiste Lefébvre, Marguerite Lefébvre et le sieur Monin, colonel au régiment suisse. L’ingénieur et sa femme s’étaient mariés le 30 janvier 1690 (Notes d’état civil, Région du Nord, Société d’études de la province de Cambrai, 1924, p. 960).

Poser une question à propos de cette oeuvre
Autoportrait de Hyacinthe Rigaud. Coll. musée d’art Hyacinthe Rigaud / Ville de Perpignan © Pascale Marchesan / Service photo ville de Perpignan