MARSOLLIER Denis

Catégorie: Portraits
Année : 1691

 

*P.250

Huile sur toile
Dimensions inconnues [buste]
Localisation actuelle inconnue

Historique :

Paiement inscrit aux livres de comptes en 1691 pour 117 livres et 10 sols (ms. 624, f° 7 : « Mons[ieu]r Marsollier, Con[seill]er »)

Bibliographie :

Roman, 1919, p. 27 ; Perreau, 2013, cat. *P.250, p. 93.

Denis Marsollier (mort le 12 décembre 1708), fils de Jean, payeur des rentes de l'Hôtel-de-Ville, et d’Anne de Lindo officia comme receveur général payeur des rentes (1675), et termina sa carrière comme conseiller au parlement de Metz (7 juillet 1682) puis au grand conseil le 23 janvier 1686[1]. Son épouse, Jeanne Durand (1642-1733), passera chez Rigaud en 1710. Il était le grand-oncle de l’auteur dramatique du même nom. Leur fille unique, Marie-Anne, épousa, le 19 mars 1704[2], Louis, fils mineur de François Louis de Nyert, marquis de Gambais, châtelain de Neuville, premier valet de chambre du roi et de Charlotte Van Gangel : « On parloit aussi du mariage du jeune Nyert avec la fille de Marsollier, conseiller au Grand Conseil, qui passoit pour être très riche, et l’on assuroit que le père Nyert, qui étoit de quartier auprès du Roi, lui avoit présenté le père et la fille dans son cabinet »[3].

 


[1] Emmanuel Michel, Biographie du Parlement de Metz, 1855, p. 353 ; La Chesnaye, Desbois & Badier, Dictionnaire de la noblesse, t. IX, 1775, p. 570.

[2] arch. Nat., Minutier Central, ET/LXXXV/297.

[3] Mémoires du marquis de Sourches, t. VIII, p. 307 – 3 mars 1704. Voir Mathieu Da Vinha, Les Nyert, exemple d’une ascension sociale dans la Maison du Roi au XVIIe siècle, 2002/1, n° 214, p. 15-34.

Poser une question à propos de cette oeuvre
Autoportrait de Hyacinthe Rigaud. Coll. musée d’art Hyacinthe Rigaud / Ville de Perpignan © Pascale Marchesan / Service photo ville de Perpignan