AGUESSEAU Marie-Catherine d'

Catégorie: Portraits
Année : 1690

 

*P.183

Âge du modèle : 27 ans

Huile sur toile
Dimensions inconnues [buste]
Localisation actuelle inconnue

Historique :

Paiement inscrit aux livres de comptes en 1690 pour 115 livres (ms. 624, f° 5 v° : « Mad[am]e la comtesse de Seau [rajout : du Sault] ») ; Paris, ancienne collection comte Destutt de Tracy en 1919 selon Roman.

Bibliographie :

Roman, 1919, p. 21 ; Perreau, 2013, cat. *P.183, p. 84.

Marie-Catherine d’Aguesseau (1663-1729), aînée d’une famille de six enfants, était la fille d’Henri d’Aguesseau (1635-1716), intendant du Languedoc de 1673 à 1685, conseiller héréditaire du parlement de Metz, maître des requêtes à Bordeaux et de Claire Le Picard de Périgny (morte le 10 septembre 1713). Sœur du célèbre chancelier François-Henri d’Aguesseau (1668-1751) que peindra Robert Le Vrac de Tournières, elle épouse le 4 février 1683 le comte Charles-Marie de Saulx-Tavannes (1650-1703), marquis de Suilly et d’Are-sur-Thil, comte de Marcy, lieutenant général au Gouvernement de Bourgogne et grand Bailly d’épée, lui-même fils de Louise-Henriette de Potier (v.1610-1680) et de Jacques de Saulx Tavannes (1620-1683). Notons que la belle-mère de la comtesse de Saulx se trouvait être la sœur de Louis Potier de Grèves dont Rigaud peindra le neveu en 1691. 

Poser une question à propos de cette oeuvre
Autoportrait de Hyacinthe Rigaud. Coll. musée d’art Hyacinthe Rigaud / Ville de Perpignan © Pascale Marchesan / Service photo ville de Perpignan