COYCAULT DE CHÉRIGNY Marie-Madeleine-Thérèse et Joseph Jean-Baptiste François

Catégorie: Portraits
Année : 1699

 

*P.644

Huile sur toile
Dimensions inconnues [double portraits en buste ?]
Localisation actuelle inconnue.

Historique :

Paiement inscrit aux livres de comptes en 1699 sans prix (ms. 624, f° 16 v°, rajout de Hulst : « Madame Milon et son frère »).

Bibliographie :

Roman, 1919, p. 74 [f], 80, 82 ; Perreau, 2013, cat. *P.644, p. 151.

Copies et travaux :

  • 1700 : « Coppie de Mad[am]e Milon et de son frère » pour 100 livres (ms. 624, f°18).
  • 1700 : Leclerc touche 12 livres « pour une copie de M[adam]e Milon » (ms. 625, f°7 v°).

Selon nous, la présente mention des livres de comptes pourrait faire penser à un double portrait de Marie-Madeleine-Thérèse Coycault de Chérigny, future épouse d'Alexandre Milon et de Joseph Jean-Baptiste François de Coycault de Chérigny (mort en 1726). Roman identifiait bien le personnage féminin mais lui donnait comme frère René Coycault de Chérigny alors que ce dernier était en réalité son père.

C'est grâce au contrat de mariage entre Alexandre Milon (1653-1735) et Marie-Madeleine-Thérèse, en date du 23 mars 1678, que nous avons pu rétablir pour la première fois l'identité du second modèle masculin peint ici, Joseph Jean-Baptiste François Coycault de Chérigny (mort en 1726). On conserve d’ailleurs encore son testament en date du 9 avril 1726 ainsi que son inventaire après décès du 15 avril de la même année.

Rappelons que Madame Milon sera peint une première fois par Rigaud en 1691 [*P.230]. 

Poser une question à propos de cette oeuvre
Autoportrait de Hyacinthe Rigaud. Coll. musée d’art Hyacinthe Rigaud / Ville de Perpignan © Pascale Marchesan / Service photo ville de Perpignan