GUILLEMAIN DE COURCHAMP Jean

Catégorie: Portraits
Année : 1687

 

*P.118

Huile sur toile
Dimensions inconnues [buste]
Localisation actuelle inconnue

Historique :

Paiement inscrit aux livres de comptes en 1687 pour 112 livres 10 sols (ms. 624, f° 3 v° : « Mons[ieu]r de Courchan [rajout :] Courchamp »).

Bibliographie :

Roman, 1919, p. 13 ; Perreau, 2013, cat. *P.118, p. 75.

Jean Guillemain [Guillemin], seigneur de Courchamps, était le fils d’un marchand de Château-Gontier, déjà fermier général avant lui et secrétaire du roi. Notre modèle épousa Marie Bouillant. Titré baron de Courchamps, fermier général de 1687 à 1694, nous pensons que s’est sa nomination comme maître des requêtes, justement en 1687, qui lui vaudra de solliciter Rigaud. Son fils, Jean-Louis (1697-1756), suivra une carrière parlementaire en devenant conseiller au Parlement (1712) et maître des requêtes (1714). Il s’unit en 1723 à Anne Angélique Sébastienne Ruau de Tronchot (1709-1779). Son autre fille, Marie Guillemin de Courchamps (morte à Paris en 1711), fit une union prestigieuse en la personne de Gilles IV François de Maupeou d’Ableiges (1647-1727), seigneur d’Ableiges, la Villeneuve Saint-Martin, premier comte d’Ableiges, intendant, fils de Gilles III de Maupeou (1620-1647), conseiller au parlement et de Françoise Chouanne (morte en 1716). Gilles IV et Mademoiselle de Courchamps eurent trois enfants connus (Marie et Charlotte) mais surtout Gilles V Marie de Maupeou d’Ableiges (1680-1745), seigneur d’Ableiges, la Villeneuve Saint-Martin, deuxième comte d’Ableiges, conseiller d’État, commissaire général des Postes et Messageries de France qui épousera en 1711 Catherine Jubert de Bouville (1688-1762), née de l’union du conseiller d’Etat et intendant d’Orléans Michel-André Jubert de Bouville, peint par Rigaud en 1707, et de Nicole-Françoise Desmarest.

Guillemain de Courchamps fit partie de ces financiers qui constituèrent une clientèle privilégiée de Rigaud comme le montre sa signature, apposée avec celle de Pierre Delpech, autre modèle de l'artiste, sur la Cession de la charge par le fermier général Laugeois d’Imbercourt (manuscrit, collection privée).

Voir un second portrait de Monsieur de Courchamp en 1692.

Autoportrait de Hyacinthe Rigaud. Coll. musée d’art Hyacinthe Rigaud / Ville de Perpignan © Pascale Marchesan / Service photo ville de Perpignan