MARILLAC Jean-François de

Catégorie: Portraits
Année : 1703

 

*PC.788

Âge du modèle : 22 ans

Huile sur toile
Dimensions inconnues [buste]
Localisation actuelle inconnue.

Historique :

Paiement inscrit aux livres de comptes en 1703 pour 150 livres (« M[onsieu]r le marquis de Marillac »).

Bibliographie :

Roman, 1919, p. 100, 104, 105, 111, 112 ; Perreau, 2013, cat. *PC.788, p. 176.

Copies et travaux :

  • 1703 : « Une [copie] de Mons[ieu]r le marquis de Marillac » pour 150 livres (ms. 624, f°22).
  • 1704 : Bailleul touche 7 livres pour avoir peint « l’habit de m[onsieu]r de marillac » (ms. 625, f° 17).
  • 1704 : Delaunay reçoit 5 livres pour « l’habillé [de] m[onsieu]r de marillac » (ms. 625, f° 17 v°).
  • 1705 : Fontaine réalise « une tête de M[onsieu]r le marquis de Marillac » contre 7 livres (ms. 625, f°15 v°).

Beau-frère du marquis de La Fayette et neveu de la marquise d’Ecquevilly, le marquis Jean-François Ange de Marillac (1681-1704), fit une carrière militaire exemplaire. Fils de René II de Marillac et de Marguerite Marie Bochart de Sarron, il fut nommé le 31 décembre 1691 enseigne de la Colonelle [sic] du régiment d’infanterie de la Fère. Colonel d’un régiment d’infanterie de son nom en décembre 1695, colonel du régiment de Languedoc (avril 1696), Brigadier des armées du Roi en juin 1702, il fut nommé en janvier 1703 gouverneur de Béthune sur la démission de Nicolas Bochart de Sarron son oncle. Il fut tué à la bataille d’Hochstett (13 août 1704), et était chevalier de l’ordre militaire de Saint-Louis depuis 1701[1].

Son épouse, Marie-Françoise de Beauvilliers, fut également peinte par Rigaud en 1703, année de leur mariage. Veuve, elle s'unira à Louis-François, marquis de l’Aubespine, seigneur de Varize, avec qui elle eut Charles-François de l’Aubespine (1719-1785), brigadier de cavalerie.


[1] D’Hozier, 1817, I, p. 257. Sur la biographie du marquis, voir Louis Moréri, Le Grand Dictionnaire Historique, Paris, 1759, tome 7, p. 253.

Autoportrait de Hyacinthe Rigaud. Coll. musée d’art Hyacinthe Rigaud / Ville de Perpignan © Pascale Marchesan / Service photo ville de Perpignan