DESVIEUX Mademoiselle

Catégorie: Portraits
Année : 1703

 

*PC.810

Huile sur toile
Dimensions inconnues [buste]
Localisation actuelle inconnue.

Historique :

Paiement inscrit aux livres de comptes en 1703 sans prix (rajout de Hulst : ms. 624, f° 21 : « M[ademoise]lle Desvieux H[abillement] r[épêté] ») ; réinscrit la même année à la page suivante pour 150 livres (ms. 624, f° 21 v° : « Mad[emoise]lle Des Vieux [rajout :] l’habillem[en]t copie retouché »).

Bibliographie :

Roman, 1919, p. 102 [« Mr [sic] Desvieux »], 103 [« Madlle Des Vieux »], 105 ; Perreau, 2013, cat. *PC.810, p. 179 [correction de l'erreur de lecture de Roman et reprise de sa proposition d'identification du portrait féminin] ; James-Sarazin, 2016, II, cat. *P.846, p. 287 [« Mademoiselle Desvieux »].

Contrairement à ce qu'indique Roman, il n'y eut pas deux portraits Devieux en cette année 1703. La première occurence n'indiquait pas comme il l'a lu, un portrait masculin mais le rajout en doublon d'un portrait original de Mademoiselle Desvieux, pourtant inscrit à la page suivante des livres de comptes. Pour ce dernier modèle, et selon Roman, il s'agirait du portrait d'une demoiselle Desvieux, fille du greffier, et qui épousera, en 1705, Philippe Guillaume de La Vieuville.

Autoportrait de Hyacinthe Rigaud. Coll. musée d’art Hyacinthe Rigaud / Ville de Perpignan © Pascale Marchesan / Service photo ville de Perpignan