TITON DU PLESSIS Jean-Jacques

Catégorie: Portraits
Année : 1703

 

*P.826

Âge du modèle : 40 ans

Huile sur toile
Dimensions inconnues [buste]
Localisation actuelle inconnue.

Historique :

Paiement inscrit aux livres de comptes en 1703 pour 150 livres (ms. 624, f° 21 v° : « M[onsieu]r Titon duplessis ») ; Roman situait le portrait en 1919 dans la collection du général Récamier à Paris.

Bibliographie :

Roman, 1919, p. 104, 110 [f] ; Perreau, 2013, cat. *P.826, p. 180 ; James-Sarazin, 2016, II, cat. *P.865, p. 291.

Copies et travaux : 

  • 1704 : Bailleul reçoit 7 livres pour avoir peint la « cuirasse de M[onsieu]r Duplessy » (ms. 625, f° 16 v°)

Fils de Maximilien Titon, peint en 1688 par Rigaud, Jean-Jacques Titon du Plessis (1663-1740) avait entamé sa carrière comme militaire et avait fait le siège de Philippsbourg (1688) ce qui explique le travail de Bailleul sur la cuirasse qui était pour lui un titre honorifique, même s'il poursuivit sa carrière comme magistrat. Il officiera en effet par la suite comme conseiller du roi, maître ordinaire en sa chambre des comptes de Paris (1692), doyen des conseillers en l’hôtel de ville de Paris, grand maître des Eaux et forêts de France dans le Blaisois et le Berry.  

Seigneur du Plessis Choiselle, Chamant et Aumont, il épousa, en 1694, Jeanne Hélène de Saint Mesmin (morte en 1748). Titon du Plessis achètera en 1713 la métairie de Sauvée, aujourd’hui détruite, dont la première pierre du château sera posée en 1753 par son fils, Daniel-Auguste (Jacques) Titon, Chevalier, Conseiller du Roi au Conseil Suprême du Sénat de Paris. 

Poser une question à propos de cette oeuvre
Autoportrait de Hyacinthe Rigaud. Coll. musée d’art Hyacinthe Rigaud / Ville de Perpignan © Pascale Marchesan / Service photo ville de Perpignan