ANCEL DES GRANGES Michel II

Catégorie: Portraits
Année : 1705

 

*P.874

Âge du modèle : 18 ans

Huile sur toile
Dimensions inconnues [buste].
Localisation actuelle inconnue.

Historique :

Paiement inscrit aux livres de comptes en 1705 pour 140 livres (ms. 624, f° 23 v° : « M[onsieu]r Desgranges, le fils »).

Bibliographie :

Roman, 1919, p. 115 ; Perreau, 2013, cat. *P.874, p. 190.

Descriptif :

Michel II Ancel, seigneur des Granges (1687-1780), était le fils de Michel I Ancel Desgranges (1649-1731) et de Marie-Anne des Nots (ou Desnotzs), cette dernière fille du médecin du duc d'Orléans. Le grand-père paternel de Michel II, Charles Ancel, fut docteur en médecine de la Faculté de Montpellier.

Michel II eut comme frère Charles (né en 1697), qui fut aide des cérémonies, et plusieurs sœurs. En cette année 1705, le portrait qu’il commande à Rigaud devait sans doute le représenter en habit de militaire. En effet, bien que son père ait choisi une carrière administrative en devenant secrétaire du roi (1681), commis du ministre Colbert de Seignelay (1693), secrétaire des deux Pontchartrain, et qu’il racheta à Michel II Sainctot en 1691 sa charge de maître des cérémonies, notre modèle fit d’abord une carrière militaire : mousquetaire du Roi (1704), commandant du régiment Roussillon-cavalerie (1701) puis du régiment de Guyenne-Dragons (1707), c’est le 3 octobre 1716, et sur démission de son père, qu’il devient lui-même maître des cérémonies. Avant d’exercer réellement cette charge, conjointement avec M. de Giseux d’ailleurs qui était de santé fragile, il poursuivra ses hauts faits militaires lors de la Guerre de Succession de Pologne. Maître de camp à la suite du régiment de dragons d’Armenonville, il sert en Italie, sous les ordres de Villars, et est promu brigadier de cavalerie, maréchal de camp (1734), lieutenant général (1743), puis Gouverneur de Fort-Brescou (1758).

La famille des Granges, ou Desgranges, avait acquis en 1688 l’hôtel de Rambouillet situé place des Victoires, à l’entrée de la rue des Fossés-Monmartre. C’est dans cette demeure que Desgranges « le père », loua à Jean Ranc un appartement de 1707 à 1721.

Poser une question à propos de cette oeuvre
Autoportrait de Hyacinthe Rigaud. Coll. musée d’art Hyacinthe Rigaud / Ville de Perpignan © Pascale Marchesan / Service photo ville de Perpignan