LANGE Denis Gabriel

Catégorie: Portraits
Année : 1706

 

*PC.945

Âge du modèle : 35 ans

Huile sur toile
Dimensions inconnues [buste]
Localisation actuelle inconnue.

Historique :

Paiement inscrit aux livres de comptes en 1706 pour 150 livres (ms. 624, f° 25 : « M[onsieu]r Lange, notaire. [rajout :] Hab[illement]. rép[été]. »).

Bibliographie :

Roman, 1919, p. 124 [?], 129 ; Perreau, 2013, cat. *PC.945, p. 201.

Copies et travaux :

  • 1706 : Monmorency reçoit 5 livres pour avoir réalisé « l’habit de M[onsieu]r Lange » (ms. 625, f° 21).

Descriptif :

Lorsqu'il publia en 1919 les comptes de Rigaud, Roman s'interrogeait déjà sur l'identité de ce modèle en notant que « deux notaires de Paris avaient à cette date ce même nom de famille : Denis-Gabriel, notaire de 1671 à 1700, et François, successeur de Boulard, de 1067 à 1717. »

La présence dans les manuscrits, en suivant du nom du notaire, d'un portrait de « Madame de Franconville, sa fille » qu'il comprenait comme « la fille de madame de Franconville » ne l'aida pas dans son travail d'interprétation. Aussi avouait-il en partant sur cette idée qu' « aucun des deux marquis de Franconville qui vivaient alors n'épousa une demoiselle Lange, ni Gabriel-René d'O (1658-1728), mort avant sa femme, ni son fils Gabriel-Simon d'O (1697-1734), marié en 1715. Il y a là évidemment une erreur. »

Nous pouvons aujourdhui sans hésiter affirmer qu'il s'agissait d'un portrait en buste, dont Monmorency réalisa le vêtement, de Denis-Gabriel Lange (30 juin 1671 - 16 avril 1709), notaire à Paris, rue Saint-Antoine de 1671 à 1709 (étude LXXXIX). En effet, de son mariage avec Marie-Anne Guillery, il eut Louise et Marie-Élisabeth (1674-ap.1720), laquelle épousa François Boutet, seigneur de Franconville, capitaine au régiment de Navarre. L'épouse du notaire mourut en 1689 et, par acte reçu au Châtelet le 5 octobre, Denis Gabriel Lange fut nommé tuteur de ses deux filles, respectivement âgées de 14 et 15 ans (Archives nationales, Y 4015A).

Lange commandra à Rigaud en 1718, une copie du portrait de Marguerite-Henriette de Labriffe, épouse du président Le Bret pour 100 livres (ms. 624, f°39).

Poser une question à propos de cette oeuvre
Autoportrait de Hyacinthe Rigaud. Coll. musée d’art Hyacinthe Rigaud / Ville de Perpignan © Pascale Marchesan / Service photo ville de Perpignan