BERTHELOT DE SAINT LAURENT Louis Henri

Catégorie: Portraits
Année : 1707

 

*P.969

Âge du modèle : 31 ans

Huile sur toile
Dimensions inconnues [buste]
Localisation actuelle inconnue.

Historique :

Paiement inscrit aux livres de comptes en 1707 pour 150 livres ms. 624, f° 26 (« M[onsieu]r de S[ain]t Laurent le fils »).

Bibliograhie :

Roman, 1919, p. 132 [f] ; Perreau, 2013, cat. *P.969, p. 204.

Descriptif :

Si Roman proposait Armand-Joseph de Saint-Laurent de Bertrandy, lieutenant de cavalerie depuis 1691, nous lui préfèrerons Louis-Henri Berthelot, seigneur de Saint-Laurent (1676-1749), qui commença sa carrière dans la finance à l'exemple de son père, François Ier (v. 1636-1712). Ce dernier, premier fermier général des poudres et salpêtres du roi, devint secrétaire du Roi en 1668 et secrétaire des Commandements de Madame la Dauphine, ainsi que commissaire-général d'Artillerie. Appuyé par Colbert, figure considérable de la finance du Grand Siècle, Berthelot fournissait les armées à la tête d'un monopole des poudres dès 1670.

Son fils, Louis-Henri qu'il eut d'un second lit avec Anne Renault de Duchy, poursuivit ces efforts. Il devient fermier général des poudres à la suite de son père en 1702 et y resta jusqu'en 1715. Suite aux déboires financiers de sa famille, Berthelot « le jeune » s'oriente vers la magistrature en devenant conseiller au parlement de Metz en 1721 puis président l'année suivante. Président à mortier en 1724 puis maître des requêtes en 1729, il épouse en 1720 Louise-Marie de Piécourt (1696-1746).

Le portrait de Monsieur de Saint Laurent devait donc être un buste en costume civil. Notons qu'une de ses sœurs tout juste décédée, Marie-Élisabeth Berthelot (1669-1702), avait été unie dès 1681 avec le comte de Gacé, lui-même client de Rigaud en 1691.

Poser une question à propos de cette oeuvre
Autoportrait de Hyacinthe Rigaud. Coll. musée d’art Hyacinthe Rigaud / Ville de Perpignan © Pascale Marchesan / Service photo ville de Perpignan