RANCHIN Jean Antoine

Catégorie: Portraits
Année : 1685

 

*P.86

Âge du modèle : 30 ans

Huile sur toile
Dimensions inconnues [buste]
Localisation actuelle inconnue

Historique :

Paiement inscrit aux livres de comptes en 1685 pour 100 livres (ms. 624, f° 3 : « Mons[ieu]r Ranchain [rajout : Ranchin] »).

Bibliographie :

Roman, 1919, p. 9 ; Perreau, 2013, cat. *P.86, p. 71.

Seigneur de Saint-Martin-des-Cours, secrétaire ordinaire du Conseil (1683) Ranchin était voisin de Rigaud, rue des Petits-Champs, paroisse Saint-Eustache (Paris, Arch. nat., Y 4083C). La maison de Ranchin, originaire d'Uzès, s’était établie à Montpellier puis à Castres, au gré des charges parlementaires occupées par ses membres (Cour des Aides, Chambre de l'Édit…). 

Jean-Antoine Ranchin (mort vers 1730), qui avait épousé le 17 décembre 1691 Marie-Marguerite Chevalier (v. 1672-1745), était titré « conseiller secrétaire du roy, maison, couronne de France et de ses Finances » (1684), fils de Jacques, conseiller au parlement de Toulouse et d’Élisabeth de Rossel d’Aubarne. La mort de Madame Ranchin est annoncée dans le Mercure de France de 1745 (p. 200). Elle était la fille de Louis Chevalier (mort le 4 janvier 1715), seigneur de Saint-Hilaire, Moëvre, Montigny et Bagnolet, secrétaire du Roi, fermier général, receveur général des finances à Metz. Sa mère se prénommait Marguerite Estienne d’Augny (morte le 5 janvier 1736). Les Chevalier étaient originaires de Reims.

On lit dans le même Mercure que le couple n’avait qu’une fille, Marguerite Louise (morte le 18 novembre 1717), mariée le 26 juin 1713 avec Adolphe-Charles de Romillé (ou Romilley), marquis de La Chesnelaye, comte de Mausson, gouverneur de Fougères, colonel d’un régiment d’Infanterie de son nom, brigadier des armées du roi. Ces derniers laissaient Adolphe Charles (mort sans alliance), Louise (de même) et Marguerite (1715-1760), mariée en 1728 avec Michel Charles Dorothée de Roncherolles (né le 19 avril 1703), comte du Pont-Saint-Pierre, Lieutenant général des armées du Roi, « d’une des grandes maisons de Normandie ». Madame Ranchin était dite sœur du Président Chevalier, président honoraire de la 11e chambre des requêtes du Palais.

Autoportrait de Hyacinthe Rigaud. Coll. musée d’art Hyacinthe Rigaud / Ville de Perpignan © Pascale Marchesan / Service photo ville de Perpignan