HECQUET Mademoiselle

Catégorie: Portraits
Année : 1710

 

*PC.1098

Huile sur toile
Dimensions inconnues [buste]
Localisation actuelle inconnue.

Historique :

Paiement inscrit aux livres de comptes en 1710 pour 150 livres (ms. 624, f° 31 : « Mad[emoise]lle Equai [rajout :] Esquiet ou Hecquet hab[illement] rep[été] »).

Bibliographie :

Roman, 1919, p. 153, 161 ; Perreau, 2013, cat. *PC.1098, p. 222.

Copies et travaux :

  • 1711 : Bailleul reçoit 10 livres pour avoir « habillé Mad[emoisel]le Esquet » (ms. 625, f° 28).

Roman proposait une fille de Philippe Hecquet (1661-1737), natif d’Abbeville, devenu médecin des religieuses de Port-Royal, mais l’homme n’a pas de descendance connue. Rigaud était par ailleurs lié à la famille Hecquet puisqu’il présenta à l’un des neveux du médecin, Pierre Hecquet (1693-1775), devenu graveur, le jeune Jean Daullé (1703-1763) qui devait transposer de nombreuses œuvres du Catalan.

Poser une question à propos de cette oeuvre
Autoportrait de Hyacinthe Rigaud. Coll. musée d’art Hyacinthe Rigaud / Ville de Perpignan © Pascale Marchesan / Service photo ville de Perpignan