TIMBRONE DE VALENCE Émeric Émmanuel de

Catégorie: Portraits
Année : 1710

 

*PC.1101

Huile sur toile
Dimensions inconnues [à mi-corps]
Localisation actuelle inconnue.

Historique :

Paiement inscrit aux livres de comptes en 1710 pour 500 livres (ms. 624, f° 31 : « M[onsieu]r le marquis de Valance »).

Bibliographie :

Roman, 1919, p.153 [f], 155 ; Perreau, 2013, cat. *PC.1101, p. 222.

Copies et travaux :

  • 1710 : Bailleul reçoit 10 livres pour avoir « habillé le marq[uis] de Valence » (ms. 625, f° 27).

Fils d'Emmanuel de Timbrone [on disait Timbrune au XVIIIe siècle] et de sa première épouse, Renée de La Roche-Fontenilles, Émeric [Aimery]-Emnanuel de Timbrone, marquis de Valence-d’Agenais (mort le 10 juillet 1734), fut brigadier des armées du roi en 1719 puis colonel au régiment du Maine et de Béarn. Le marquis mourut des suites de ses blessures subies lors du siège de Parme ou de San Pietro, le 29 juin 1734, lors de la guerre de succession de Pologne. Le duc de Villars, autre modèle de Rigaud y mourut également. Il avait épousé Marie Anne du Breulh (1679-1764), dame de Ferrières, fille de Silvestre, marquis de Ferrières, brigadier des armées du roi, gouverneur de Bellegarde. Elle mourut à Agen selon le Mercure de France. Le marquis avait pour frère le comte de Valence, capitaine au régiment du roi et pour soeur Marie-Louise de Timbrune, religieuse du couvent de Paravis, nommée abbesse de Fontevrault en février 1734 (abbé J.-B. Marboutin, « Les reliques de Saint Innocente et la famille de Valence », Revue de l'Agenais, 1914, 41e année, p. 93 et suiv.).

Roman proposait François-Henri d’Etampes (mort en 1711), marquis de Valencey ou Valencay et de Fiennes, colonel de dragons.

Autoportrait de Hyacinthe Rigaud. Coll. musée d’art Hyacinthe Rigaud / Ville de Perpignan © Pascale Marchesan / Service photo ville de Perpignan