FONTAINE DES MONTÉES Espérance

Catégorie: Portraits
Année : 1711

 

*P.1133

Âge du modèle : 32 ans

Huile sur toile
Dimensions inconnues [buste]
Localisation actuelle inconnue.

Historique :

Paiement inscrit aux livres de comptes en 1711 pour 300 livres [prix pour deux portraits] (ms. 624, f° 32 : « M[onsieu]r de Mégrigny, cons[eill]er au parlem[en]t et mad[am]e de Mégrigny [rajout :] habillem[en]ts répétés »).

Bibliographie :

Roman, 1919, p. 157, 159, 161 ; Perreau, 2013, cat. *P.1133, p. 229.

Copies et travaux :

  • 1711 : « Une [copie] de M[onsieu]r de Mégrigny et une de sa feme » pour 150 livres (ms. 624, f°33).
  • 1711 : Bailleul reçoit 24 livres pour « une coppie de M[ada]me de Mégrigny », sans doute celle de l'année (ms. 625, f°29).

Espérance Fontaine des Montées (v. 1769-1730), était l'épouse de Charles Hubert de Mesgrigny depuis le 28 septembre 1699. Elle apporta à son époux une dot considérable de 200 000 livres1. Fille d’Antoine Fontaine (né en 1616), seigneur des Montées, secrétaire du roi et de Françoise Boyetet elle n'eut pas d'enfants.

Roman mentionnait le travail d'habillage du portrait par Bailleul en 1712 mais une relecture des comptes de l'artiste montre qu'il s'agissait du portrait de Monsieur de Mesgrigny.

 


1. Robert Descimon et Élie Haddad, Épreuves de noblesse. Les expériences nobiliaires de la robe parisienneLes Belles Lettres, 2010, p. 223

 

Poser une question à propos de cette oeuvre
Autoportrait de Hyacinthe Rigaud. Coll. musée d’art Hyacinthe Rigaud / Ville de Perpignan © Pascale Marchesan / Service photo ville de Perpignan