MESGRIGNY Joseph Ignace Jean-Baptiste de

Catégorie: Portraits
Année : 1712

 

*P.1157

Âge du modèle : 59 ans

Huile sur toile
Dimensions inconnues [buste]
Localisation actuelle inconnue.

Historique :

Paiement inscrit aux livres de comptes en 1712 pour 200 livres (ms. 624, f° 33 : « M[onsieu]r l’Evesque de grace [rajout : Mégrigny] »).

Bibliographie :

Paignon-Dijonval, 1810, p. 256, n° 7414 ; Eudel, 1910, p. 88, 90 ; Roman, 1919, p. 163, 165, 166 ; James-Sarazin, 2003/1, p. 256 ; Perreau, 2013, cat. *P.1157, p. 232.

Œuvres en rapport :

  • 1. Gravé par Isaac Coelemans en buste en 1714, dans un ovale de pierre : « JOSEPHUS IGNATIUS JOANNES-BAPTISTA DE MESGRIGNY ORDINIS CAPUCI-NORUM EPISCOPUS GRASSENSIS ». Sous le titre et dans l’ovale : « Rigaud pinxit / I. Coelemans sculpsit 1714 ». Sur le socle de pierre, de part et d’autre des armes de l’évêque : « Offerebat Honoratius Vincentius Allaman / Leonanencis in Aedibus Sacris Predicatorum Aquensis / ANNO MDC CXIV ».

  • 2. Gravé par Étienne Jehandiers Desrochers, en buste à gauche dans un ovale. Sous l'ovale dans le cuir : « Ioseph Ignace Iean Baptiste / de Megrigny Capucin né en 1652 / nomé Evêque de Grasse le 5 Avril 1711 / et Sacré le 20 Decembre de la meme Année ». Sur la corniche du socle : « Gravé A Paris par E. Desrochers rüe du Foin pres la rüe St Iacques ». Dans le socle : « D'un Dieu pauvre et Souffrant imitateur fidele / Pour embrasser la Croix on le vit tout quitter / Mais au rang qu'il a fui, la voix de Dieu l'appelle, / Par le mesme chelin dont il crut l'éviter / L.D.V. ».

  • 3. Gravé par Masson, en buste à droite dans un ovale. H. 26,8 ; L.  19,3 cm. Dans le socle, sous l'ovale, de part et d'autre d'une composition aux armes : « Le P. Joseph Ignace Jean Baptiste de Megrigny / Capucin Evêque de Grasse fut Sacré dans l'Eglise / des Capucins de St Honoré le Dimanche 20 Decembre / 1711 par Monseigneur le Card. de Rohan assisté / des Eveques d'Evreux et de Toul.» Sous le trait carré : « A Paris chez Masson, rue du petit pont, vis à vis la rose rouge, a l'entré de la rüe St Jacques ».

  • 4. Huile sur toile. H. 81 ; L. 65. Grasse, musée d'art et d'Histoire. Inv. D 2011.0.9. Ancien fond des hospices de Grasse. Inscription apocryphe sur le bas du tableau : « M[onsei]gneur de MESGRIGNI, Evêque de GRASSE ».

Copies et travaux :

  • 1712 : « Une [copie] de M[onsieu]r l’Evesque de grace » pour 75 livres (ms. 624 f°34).
  • 1712 : Bailleul reçoit 24 livres pour « un buste de M[onsieu]r l’Evesque de grace », probablement la copie de l'année (ms 625, f°30)

Joseph Ignace Jean-Baptiste de Mesgrigny (1653 - 2 mars 1726), vicomte de Troyes, baron de l’Orme, seigneur de Chamesson, débuta sa carrière comme maître de cavalerie. Son père, Jean, marquis de Mesgrigny (8e du nom), seigneur de Vendeuvre, vicomte de Troyes, baron de Colombey, eut quant à lui les honneurs de la magitrature : conseiller au Grand Conseil (17 juin 1624), Grand Rapporteur en la Chancellerie (3 septembre 1627), maître des requêtes (12 janvier 1634), nommé honoraire (16 janvier 1643), Intendant d’Auvergne et du Bourbonnois, premier président au parlement de Provence (du 20 juin 1645 à 1655), conseiller d’Etat (réservé en 1657), il mourut sous-doyen le 26 avril 1678 et fut inhumé sur la paroisse Saint-André-des-Arts à Paris.

Quant à la mère du futur évêque, Huberte-Renée de Bussy, elle portait le titre de baronne d’Emery et mourut le 20 avril 1686. À trente deux ans, Joseph Ignace se fit capucin sous le nom du Père Athanase et, compte tenu de son âge, le roi ordonna qu’il fût nommé comme évêque de Grasse le 5 avril 1711 (il prit possession de son siège dès le 12 mars). En 1713, Mesgrigny consacra l’église Notre-Dame de Valcluse. L’année suivante il fit creuser une crypte sous la cathédrale de Grasse et édifier la belle chapelle du Saint-Sacrement, décorée par Fragonard d’un Lavement des pieds.

Son neveu, Charles-Hubert de Mesgrigny, et sa femme, furent peint par Rigaud en 1711.

Poser une question à propos de cette oeuvre
Autoportrait de Hyacinthe Rigaud. Coll. musée d’art Hyacinthe Rigaud / Ville de Perpignan © Pascale Marchesan / Service photo ville de Perpignan