DIEUPART François Charles

Catégorie: Portraits
Année : 1712

 

*P.1167

Âge du modèle : 45 ans

Huile sur toile
Dimensions inconnues [buste]
Localisation actuelle inconnue.

Historique :

Paiement inscrit aux livres de comptes en 1712 pour 200 livres (ms. 624, f° 33 v° : « M[onsieu]r Dieupar de Londres »).

Bibliographie :

Roman, 1919, p. 164 (?) ; James-Sarazin, 2009/2, p. 66 ; Perreau, 2013, cat. *P.1167, p. 233.

Compte tenu de l'indication des livres de comptes, rien ne s’oppose de voir ici le portrait en buste de François-Charles Dieupart (v.1667-v.1740), compositeur, virtuôse de la flûte à bec, officiant en Angleterre à cette époque quoique français d’origine. En 1714, Dieupart demeurait à Londres, en la paroisse Saint-Jacques de Westminster. Très apprécié par la noblesse londonienne, il participa largement à l’épanouissement de la musique italienne outre-Manche. Dans sa General History of the Science and Practice of music, parue à Londres en 1776, John Hawkins le présente comme un excellent violoniste, altiste et claveciniste, et un remarquable pédagogue que se disputaient de grandes familles anglaises. D’après Charles de Saint-Evremond, Dieupart aurait eu l’intention, dans les années 1710, de suivre aux Indes, un chirurgien spécialiste de la gravelle qui espérait, par la musique, adoucir les souffrances de la lithotomie. Dieupart, fit-il à cette occasion, un séjour à Paris lors duquel il en profita pour faire peindre son portrait ?

Poser une question à propos de cette oeuvre
Autoportrait de Hyacinthe Rigaud. Coll. musée d’art Hyacinthe Rigaud / Ville de Perpignan © Pascale Marchesan / Service photo ville de Perpignan