LE MEIGNAN Marie-Anne

Catégorie: Portraits
Année : 1713

*PC.1204

Âge du modèle : 21 ans

Huile sur toile
Dimensions inconnues [buste]
Localisation actuelle inconnue.

Historique :

Paiement inscrit aux livres de comptes en 1713 pour 200 livres (ms. 624, f° 35 : « Mad(am]e [rajout : Thiroux] de Villercy »).

Bibliographie :

Roman, 1919, p. 180 [f], 293 ; Perreau, « Rigaud, peintre des femmes : le portrait présumé de Marie-Anne Le Maignen de Villercy détrôné », [en ligne], 25 janvier 2012, www.hyacinthe-rigaud.over-blog.com ; Perreau, 2013, cat. *PC.1204, p. 241.

Copies et travaux :

  • 1715 : La Penaye reçoit 12 livres pour avoir « habillé le buste de mad[am]e de Villercy » (ms. 625, f° 31 v°).

C'est l'année de son portrait par Rigaud, soit le 22 juin 1712, que Marie-Anne Le Meignan (v. 1692-1729), fille de Marie Marguerite Lambon et de Charles Nicolas Le Meignan (1681-1742), notaire au châtelet de Paris1, épousa Claude Thiroux de Villercy, par ailleurs client de l'artiste dès 1709.

Marie-Anne mourut en 1729. Le couple demeurait rue Michel Le Comte, sur la paroisse Saint Nicolas des Champs et avait trois enfants mineurs au décès de Marie Anne : Pierre Marie, Jeanne Lazare et Claudine Philiberte. Ces enfants, dont Thiroux de Villercy fut déclaré tueur, furent légataires universels de Pierre Le Meignen, mort le 31 décembre 1729 et dont l'inventaire fut fait devant Jean Louis Guérin, le 7 janvier 17302.

 


1. Il officia dans l'étude 118.

2. Paris, Arch. nat., minutier central, ét. LII, 239.

Poser une question à propos de cette oeuvre
Autoportrait de Hyacinthe Rigaud. Coll. musée d’art Hyacinthe Rigaud / Ville de Perpignan © Pascale Marchesan / Service photo ville de Perpignan