LABRIFFE Marguerite Henriette de

Catégorie: Gravures
Année : 1728

 

P.1181-2

Gravé par Claude Drevet en contrepartie.
H. 46,2 ; L. 32,5 cm.

Sous le trait carré, respectivement à gauche et à droite : « Hyacinthe Rigaud pinx. - Claud.s Drevet sculp. 1728 ».

Au centre, mention manuscrite à l’encre brune sur l’exemplaire de la BN : « Md le Bret de Labrife ». Quatrain au bas de l’estampe : « La faucille à la main c’est ainsi que Cérès / Aussi brillante, aussi belle que Flore, / Mais plus féconde et plus utile encore, / Vient moissonner pour nous ses plus ruches guerets. / En recevant les biens qu’elle nous donne, / Défendons nous de ses attraits vainqueurs : / Jeune et riante elle moissonne / Moins d’épis encor que de Coeurs ».

En bas de l’estampe, à droite : « A Paris chez P. Drevet Graveur du Roy aux Galleries du Louvre ».

Quatre états connus.

Bibliographie :

Hulst/3, p. 190 ; Mariette, 1740-1770, VII, f° 17 ; Moreri, 1759, II, p. 262 ; Basan, 1767, I, p. 176-177 ; Lelong, 1775, p. 158 ; cat. vente C. Drevet, 1782, p. 7, n° 14, p. 24, n° 261 ; Le Bret, 1889, p. 60-77 ; Roman, 1919, p. 164, 179, 183, 185, 188 ; Gallenkamp, 1956, p. 90, 138 ; James-Sarazin, 2003, p. 246-255 ; Perreau, 2004, p. 172-173 ; Levallois-Clavel, 2005, I, p. 91, 136-137, 197 ; ibid., II, p. 363-364, cat. C. Dr. n° 13 ; Perreau, 2005, p. 50, 51 ; Perreau, 2013, cat. P.1181, p. 236.

 

Poser une question à propos de cette oeuvre
Autoportrait de Hyacinthe Rigaud. Coll. musée d’art Hyacinthe Rigaud / Ville de Perpignan © Pascale Marchesan / Service photo ville de Perpignan